Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Chine approvisionnera le Maroc en 10 millions de doses de vaccins pendant les mois d'avril et mai

Entretien entre Habib El Malki et le président de l'Assemblée nationale populaire chinoise


Le président de l'Assemblée nationale populaire de Chine, Li Zhanshu, a salué, mercredi, le leadership de SM le Roi et les résultats tangibles obtenus parle Maroc dans le combat contre la pandémie de la Covid-19. Lors d'une entrevue en visioconférence avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, le responsable chinois a souligné que l'entretien téléphonique entre SM le Roi MohammedVI et le président de la République de Chine, Xi Jinping, en août dernier, a insufflé une nouvelle dynamique au partenariat bilatéral, notamment en matière de lutte contre la Covid-19. Selon un communiqué de la Chambre des représentants, le président de l'Assemblée nationale chinoise a indiqué que son pays, qui avait fourni au Royaume une grande quantité de doses de vaccins anti-Covid-19, veillera à approvisionner le Maroc en 10 millions de doses de vaccins pendant les mois d'avril et mai.

Au cours de ces entretiens, les deux parties se sont félicitées de la nouvelle dynamique de la coopération sino-marocaine depuis la visite effectuée par SM le Roi Mohammed VI en 2016 en Chine et la signature d'un accord de partenariat stratégique. La coopération bilatérale a, ainsi, connu un saut qualitatif dans les domaines économique et commercial en particulier, ajoute le communiqué.

Habib El Malki a, pour sa part, relevé que le contexte mondial marqué par la crise sanitaire a été une opportunité pour réaffirmerla qualité de la coopération maroco-chinoise, rappelant à cet égard le plan proactif engagé par le Maroc sous la conduite de SM le Roi face à la pandémie. A ce propos, il a exprimé sa considération à la Chine pour le soutien accordé au Royaume et au reste des pays africains dans ce domaine. "Le projet de création d'une usine sino-marocaine de fabrication de vaccins revêt une importance capitale", a-t-il souligné, précisant que "ces doses seront destinées aux pays du continent africain, de manière à leur permettre de surmonter au plus vite les retombées négatives de la pandémie".

Les deux parties ont, par ailleurs, convenu de signer un accord de coopération entre les deux institutions législatives et d'intensifier l'échange de visites et d'expertises.Ils ont aussi mis l'accent sur la dynamisation de l'action des groupes d'amitié parlementaires et la consolidation de la concertation au sein des forums parlementaires à l'international.

Le responsable chinois a invité Habib El Malki à effectuer une visite en Chine pour examiner les moyens de donner un nouvel élan à la coopération bilatérale. L'entrevue a, en outre, abordé diverses questions, dont les projets de développement au Maroc, les réalisations accomplies par la Chine aux plans économique et social, la coopération triangulaire Maroc-Chine-Afrique et la coopération sino-arabe.
 

La contribution de Pékin à la lutte contre le “fossé vaccinal”

"L' équité en matière de vaccins est la plus grande épreuve morale à laquelle se trouve confrontée la communauté mondiale", a déclaré le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.

Dans de nombreux pays, la recrudescence des infections, la faiblesse des systèmes médicaux ainsi que les conditions économiques difficiles ont rendu la demande de vaccins particulièrement urgente. Même les pays dont l'environnement est relativement stable et pacifique rencontrent des difficultés pour s'en procurer, sans parler de ceux qui sont affligés par des conflits et des guerres ou opprimés par des sanctions occidentales.

Cependant, certaines puissances occidentales qui n'ont jamais cessé de s'immiscer dans les affaires intérieures des pays et de créer des tensions et des turbulences sont actuellement dans le silence le plus complet. Dotés de fortes capacités de recherche, de développement et de production de vaccins, ces pays, au lieu de prêter main forte à ceux dans le besoin, ont choisi de se les accaparer et d'imposer des restrictions à l'exportation de ces outils qui sauvent des vies, créant ainsi une "fracture vaccinale" et perturbant les efforts mondiaux de distribution équitable.

Selon le Global Health Innovation Center de l'Université Duke (en Caroline du Nord, aux Etats-Unis), à la mi-janvier, les pays à revenu élevé qui ne représentent pourtant que 16% de la population mondiale, détenaient 60% des doses disponibles. "Un plus grand nombre d'autres pays à revenu élevé ont une couverture supérieure à 100%, et certains peuvent couvrir leur population plusieurs fois", a-t-il signalé. Face à la pandémie qui fait rage, de nombreux pays de la zone MENA ont tourné leurs regards vers l'Est. Dès juin 2020, la Chine et les Emirats arabes unis ont mené conjointement le premier essai clinique international de phase III au monde de vaccins inactivés contre la Covid-19. Plus tard, le Maroc, Bahreïn, la Turquie et d'autres pays ont rejoint cet effort de coopération. Jusqu'à présent, les vaccins chinois sont parvenus dans plus de 10 pays du Moyen-Orient, jouant un rôle de premier plan dans la lutte antivirale de la région. Qu'il s'agisse du partage d'expérience en matière de lutte contre les pandémies, de coopération en matière de vaccins ou de promotion d'une distribution équitable, le soutien opportun et concret de la Chine aux autres pays, ainsi que ses efforts pour préserver le droit des personnes à la vie et à la santé, la partie la plus fondamentale des droits de l'Homme, ont été largement reconnus dans le monde entier. Selon une enquête menée auprès des citoyens de six pays du MoyenOrient par le réseau de recherche Arab Barometer, l'opinion publique arabe a une opinion plus favorable de la Chine que des Etats-Unis. Les chercheurs estiment que la Chine joue un rôle de plus en plus important au Moyen-Orient et en Afrique du Nord par la mise en œuvre de l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR) et en aidant la région à lutter contre la pandémie.

La Chine fournit une assistance en matière de vaccins à plus de 80 pays et trois organisations internationales, en exporte vers plus de 40 pays et coopère avec plus de 10 pays en matière de recherche & développement ainsi que de production de vaccins. De cette façon, elle a honoré son engagement à faire des vaccins chinois contre la Covid-19 un bien public mondial et en a promu l'accessibilité ainsi que le caractère abordable.

Libé
Jeudi 8 Avril 2021

Lu 373 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS