Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La CAF a soufflé sa 60ème bougie


La CAN 2017 a coûté environ 292 millions d’euros



Le 8 février 1957, l’Assemblée générale constitutive de la Confédération africaine de football se tenait à Khartoum au Soudan. Les quatre membres fondateurs étaient l’Afrique du Sud, l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan. Depuis lors, 50 associations membres ont rejoint l’organisation. La dernière en date étant la fédération du Soudan du Sud qui, après l’indépendance du pays, a intégré la CAF le 10 février 2012, pour en devenir le 54e membre. Les présidents successifs de la CAF, du Docteur Abdelaziz Abdallah Salem à Issa Hayatou en passant par Mohamed Abdelaziz Moustapha, Mohamed Abdelhalim, Ydnekatchew Tessema, ont œuvré à bâtir une institution stable, pérenne, respectable et respectée, au service de la jeunesse africaine. Pour y parvenir, la constitution d’une autonomie financière, à même de garantir à la CAF son indépendance, a été une quête de tous les instants, notamment sous la présidence de Issa Hayatou. Depuis 2015, la CAF a franchi le cap symbolique de 100 millions de dollars de capitaux propres, lit-on sur le site officiel de l’instance gérant le foot africain, cafonline.com Ce qui a été rendu possible par l’amélioration de la valeur commerciale des différentes compétitions de la CAF qui se sont démultipliés également dans le temps. D’une compétition, la Coupe d’Afrique des Nations Total, lancée le 10 février 1957, on en est à onze aujourd’hui, et plus de 500 matchs organisés chaque année, avec un calendrier maîtrisée et une expertise africaine appréciable, au niveau des standards internationaux en la matière. Par ailleurs, dans le registre des compétitions organisées par la CAF, la 31è édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN- 2017) de football au Gabon, qui s’est achevée dimanche dernier avec la victoire finale du Cameroun sur l’Egypte (2-1), a coûté 192 milliards de Fcfa, soit environ 292 millions d’euros, selon le comité local d’organisation (Cocan). ‘’Le budget corrigé à la date de juillet 2015 était de 303 milliards Fcfa. La réalisation aujourd’hui est 192 milliards Fcfa, y compris ce qui n’a rien à voir avec le football et la compétition’’, pré- cise le Haut-commissaire au Comité d’organisation, Christian Kerangal. Ce chiffre sera consolidé avant le 15 mai prochain, date à laquelle le comité va publier des chiffres consolidés, après avoir déposé son rapport complet devant la Cour des Comptes, a-t-il indiqué dans des propos relayés par les médias locaux, rapporte la MAP. M. Kerangal a expliqué que les fonds n’ont pas entièrement servi au football uniquement. ‘’Il faut mettre dans le budget de la CAN toutes les infrastructures qui ont été réalisées comme les hôpitaux et tout le reste. Et quand on va restituer les comptes définitifs, vous verrez les montants engagés en infrastructures, en nécessités pour l’évènement, en capacités médicales et sanitaires ou encore en capacités sécuritaires’’, a-t-il dit. Et de conclure que les comptes qui seront présentés à l’Etat comporteront des Etats relatifs aux fonds alloués à la construction des équipements, aux investissements divers, ainsi qu’aux différents évènements qui ont ponctué cette compétition.

Libé
Jeudi 9 Février 2017

Lu 489 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19