Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’indicible visite de Christopher Ross dans les camps de Tindouf




L’indicible visite de Christopher Ross dans les camps de Tindouf
Une ONG mauritanienne des victimes du Polisario demande à l’ex-Envoyé spécial de dénoncer les graves violations des droits de l’Homme à Lahmada Quatre ans après avoir démissionné du poste d’Envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, qu’il a occupé de janvier 2009 à avril 2017, Christopher Ross s’est rendu du 29 octobre au 1er novembre dans les camps de réfugiés sahraouis à Tindouf dans le sud algérien où il accompagnait une importante délégation de professeurs et d’étudiants de l’Université américaine de Princeton dans le New Jersey. Un déplacement de celui qui a également été ancien ambassadeur des Etats-Unis à Alger de 1988 à 1991 qui n’est pas loin de confirmer la thèse des nombreux observateurs qui accusaient le diplomate américain d’avoir un penchant pour les thèses du Polisario. En tout cas, cette visite était l’occasion pour d’ex-détenus du Polisario de rappeler à Ross et au monde les souffrances qu’ils ont subies dans ces geôles et le traitement inhumain que leur ont fait subir ses interlocuteurs d’aujourd’hui. C’est le cas de Sid’Ahmed Abdy Achleychil qui lui a adressé une lettre ouverte dans laquelle il a notamment rappelé que «le Front Polisario a exercé d’abominables violations des droits de l’Homme dans ces camps. Une terreur noire des pires régimes dictatoriaux s’y est installée. Malheureusement, des centaines de personnes ont été liquidées, séquestrées, torturées et emprisonnées pendant des années dans les terribles prisons noires d’Errachid, Guewnit Beila, Rabouni et le centre du 12 octobre». Après avoir précisé que «des dizaines voire des centaines de victimes ont témoigné de leurs atroces expériences dans ces mouroirs qui ont été cachés à l’opinion publique locale et internationale», Sid’Ahmed Abdy Achleychil a ajouté: «Votre excellence, grand connaisseur des hommes et surtout de vos amis sahraouis du Front Polisario, je suis sûr que vous ignorez ces odieux crimes». «Etant moi-même victime, ajoute-t-il, «je tiens à vous informer que vos principaux interlocuteurs du Front Polisario (Bachir Sayed, Brahim Ghali, Sid’Ahmed Lebteil, etc) ont les mains souillées de sang de centaines de victimes. Je suis secrétaire général de l’ONG «Mémoire et Justice» et «au nom des victimes, nous vous interpellons pour dénoncer les graves violations des droits de l’Homme dans les camps de réfugiés sahraouis et pour la traduction en justice de ces tortionnaires».

Lundi 4 Novembre 2019

Lu 1372 fois


1.Posté par Oujdi le 04/11/2019 09:01 (depuis mobile)
La méthode des commerçants de la politique ils ne reculent devant rien se qui compte pour lui son compte bancaire puisque il a trouvé un régime de mafia qui lui remplit son compte en vendant son àme et le vide

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com