Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’impact du très haut débit sur le développement des territoires




Des experts nationaux et internationaux à l’instar de l’éminent chercheur et  co-inventeur de la fibre optique, Dr Peter Schultz, participeront à la quatrième édition du Symposium « Fibre optique et bâtiments intelligents » qui se tiendra le 8 mai à Casablanca.
Ils se joindront aux professionnels de l’écosystème de la fibre optique attendus à ce rendez-vous annuel dont les promoteurs immobiliers, les bureaux d’études, d’architectes, d’installateurs et de fabricants de fibre optique ainsi que les pouvoirs publics.
Ensemble, experts et professionnels, ils traiteront de l’impact du très haut débit sur le développement des territoires marocains et son rôle dans le renforcement de la marque Maroc au niveau international, ont indiqué l’opérateur Orange Maroc et AOB Group, co-organisateurs de l’événement, lors d’une rencontre tenue récemment à Casablanca.
Selon le programme concocté à l’occasion de ce rendez-vous, « les experts présents ainsi que les partenaires du symposium prendront la parole pour partager leurs expériences et réussites sur le marché marocain en plus des présentations liées au benchmarking des marchés asiatiques et de la région », ont-ils expliqué.
Placée sous le thème « Connectivité avancée au service de l’attractivité des territoires», cette édition sera aussi l’occasion pour les participants de souligner l’engagement des villes en faveur du très haut débit. Lesquelles, a-t-on souligné, ont pris conscience du rôle primordial du déploiement de la fibre optique dans la croissance économique du pays.
On l’aura compris, la question de la connectivité des territoires sera au centre de ce symposium qui, comme l’ont rappelé les différents intervenants, « constitue une réelle opportunité pour créer un courant d’affaire entre les donneurs d’ordres et les fournisseurs télécom ».
Pour Fayssal Soulaymani, directeur Business unit fixe à Orange-Maroc, la tenue de la quatrième édition du symposium «témoigne du succès des trois éditions précédentes où nous avons eu la participation de plusieurs centaines de professionnels sur l’ensemble des métiers liés à la fibre optique ».
Soulignant l’intérêt de cet événement pour le Maroc, il a indiqué que le but du symposium est de « sensibiliser à l’importance des réseaux à très haut débit qui se base sur la fibre optique, technologie à même de fournir aujourd’hui des réseaux capables de transporter des quantités de données importantes».
Selon Fayssal Soulaymani, le Symposium s’articulera autour de deux thématiques principales. La première concerne l’importance de la connectivité avancée. C’est-à-dire, la connectivité en très haut débit pour l’attractivité des territoires.
Cette question parait très importante «puisque nous pensons que toute région qui veut développer l’attractivité des capitaux, des investissements et générer des offres d’emplois a besoin d’avoir un réseau qui puisse supporter et répondre aux besoins des investisseurs qui souhaitent s’y installer ».
Le deuxième thème est celui du développement de la compétence, a-t-il poursuivi. «Orange Maroc étant porteur de projets de développement importants, il est évident que la mise en place d’un réseau fibre optique ne peut se faire sans une main d’œuvre qualifiée capable de concevoir, de faire l’ingénierie  et de déployer des réseaux de fibre optiques», a soutenu Fayssal Soulaymani.
Notons à ce propos qu’à l’initiative de l’opérateur Orange Maroc, un concours a été lancé auprès des étudiants de dernière année de l’Ecole nationale d’architecture de Rabat dans le but de concevoir un projet de bâtiment professionnel intelligent.
Les résultats de cette compétition à laquelle une centaine d’étudiants ont concouru seront annoncés la matinée du symposium, a affirmé la directrice générale d’AOB group, Affifa Ouazzani Boutaleb.
Revenant sur l’attractivité des territoires et l’intérêt d’une bonne connectivité, cette dernière a rappelé que le Maroc compte 12 régions qui cherchent attirer les investisseurs aussi bien nationaux qu’internationaux.
Pour Affifa Ouazzani Boutaleb, l’installation d’une infrastructure de fibre optique est un impératif si l’on veut véritablement attirer les investisseurs. « Aujourd’hui, même les investisseurs marocains sont conscients du défi. Le déploiement de la fibre optique  permet de mieux communiquer et d’avoir des retombées positives de leurs investissements», a-t-elle soutenu.
A noter qu’un espace sera aménagé dans le cadre de cette manifestation afin de permettre aux différents partenaires de mettre en avant leurs nouveautés et innovations.
Soulignons également que cette quatrième édition est organisée sous l’égide du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville. Elle bénéficie, par ailleurs, du  soutien des fabricants  leaders de la fibre optique américain, suisse et français OFS, 3M et son partenaire Cimelect, Reichle & De-Massari (RDM) et Nexans.

Alain Bouithy
Mercredi 2 Mai 2018

Lu 987 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés