Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'ex-label de Taylor Swift dit l'autoriser à chanter ses vieux tubes à la télé




L'ex-label de Taylor Swift dit l'autoriser à chanter ses vieux tubes à la télé
Taylor Swift pourra-t-elle chanter ses vieux tubes lors de la cérémonie des American Music Awards dimanche prochain? L'ex-label de la chanteuse a suggéré lundi l'y avoir autorisée, mais ni la société de production ni l'artiste n'ont confirmé cette information. Le label Big Machine, qui détient les droits des enregistrements des six premiers albums de la chanteuse, a indiqué lundi avoir informé la société de production de la cérémonie, Dick Clark Productions, qu'il était "d'accord pour accorder les licences pour la diffusion des performances des artistes sur des plateformes approuvées d'un commun accord". Big Machine avait, dans un premier communiqué, présenté cette décision comme prise en accord avec Dick Clark Productions, soulignant que la cérémonie des American Music Awards, le 24 novembre, faisait partie des "plateformes approuvées".
Mais Dick Clark Productions a ensuite démenti avoir été associée à ce premier communiqué, soulignant que "tout accord final sur ce sujet doit être passé directement avec l'équipe de Taylor Swift". Big Machine a ensuite publié un deuxième communiqué, plus vague. Ni Taylor Swift ni son agent n'ont immédiatement réagi à cette annonce, laissant planer un doute sur leur validation de cet "accord". Big Machine a également souligné que les artistes n'avaient "pas besoin de l'approbation de leur label pour se produire en live, à la télévision ou sur tout autre média", mais uniquement pour "la distribution" des enregistrements de ces événements. Cet imbroglio survient après quatre jours de polémique lancée par la star de 29 ans, qui avait accusé jeudi dans un billet de blog les dirigeants de Big Machine, Scooter Braun et Scott Borchetta, de vouloir lui interdire de chanter ses tubes passés lors de la cérémonie. Après plusieurs années de contrat avec Big Machine, racheté en juin par le magnat de l'industrie musicale Scooter Braun, l'artiste, qui a débuté à 15 ans dans la country, a en effet rejoint en novembre 2018 Universal, qui a produit son dernier album, "Lover".Mais Big Machine a conservé la propriété des enregistrements de ses six premiers albums, et donc les droits d'utilisation et de reproduction de tous ses tubes passés.

 

Bouillon de culture

Polanski
    
La Société civile des auteurs, réalisateurs et producteurs (ARP), organisation française comptant plus de 200 cinéastes, proposera à son assemblée générale de nouvelles règles pour les membres condamnés ou poursuivis pour des violences sexuelles, qui entraîneront la suspension du réalisateur Roman Polanski, a annoncé lundi son président Pierre Jolivet. Le conseil d'administration de l'ARP, qui s'est réuni lundi soir, "a voté la mise en place de nouvelles procédures de suspension pour tout membre mis en examen par la justice, et d'exclusion pour tout membre condamné, notamment pour des infractions de nature sexuelle", a indiqué Pierre Jolivet à l'issue de cette réunion. "Ce changement de statut sera proposé aux membres et définitivement voté lors de la prochaine assemblée générale. Cette suspension concernerait Roman Polanski, dont l'information judiciaire est toujours ouverte aux Etats-Unis et pour laquelle il a fait l'objet d'une mise en examen", a-t-il ajouté.

Etienne Dinet
    
Artcurial, première maison française de ventes aux enchères d'oeuvres d'art et d'objets d'art, a annoncé, mardi, la mise en vente prochaine à Marrakech d'un chef-d'oeuvre d'Etienne Dinet, qui apparaît pour la première fois sur le marché de l’art et dont la valeur est estimée entre 800.000 et 1.200.000 euros. ""Le fils d'un Saint M’rabeth", chef-d’œuvre de l'artiste français, apparaît pour la première fois sur le marché de l’art, lors de la vente Artcurial qui aura lieu le 30 décembre prochain à la Mamounia, dans la ville ocre", indique Artcurial, qui vient d’installer une filiale dans le Royaume. Ce tableau, grande huile sur toile d’Etienne Dinet datant de 1900 est un chef-d’œuvre de l’artiste, maintes fois publié dans les ouvrages de référence et pourtant conservé à l’abri des regards depuis 40 ans, affirme Artcurial dans un communiqué parvenu à la MAP.

 

Libé
Mardi 19 Novembre 2019

Lu 172 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif













Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com