Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’équipe nationale en quête d’un point Et pourquoi pas plus ?

Un Eléphant, ça trompe énormément mais pas face à onze Lions et un Renard




Le Onze national croisera le fer, ce soir à partir de 18 heures au stade Assalam du Caire, avec son homologue ivoirien, match comptant pour la seconde journée du groupe D du tour des seizièmes de finale de la 32ème édition de la CAN qui se déroule actuellement en Egypte.
Une confrontation qui revêt toute son importance pour le Maroc et la Côte d’Ivoire, vainqueurs lors de la première manche sur le score identique de 1 à 0 respectivement de la Namibie et de l’Afrique du Sud.
Sur le papier, c’est un match à placer sous le signe de l’équilibre, même si du côté ivoirien, l’on parle de revanche et de rencontre qu’il ne faut surtout pas perdre. La star des Eléphants, Serge Aurier, et depuis l’annonce du tirage au sort, n’a pas manqué d’occasion de tenir les mêmes propos et avancer qu’il est impératif de vaincre le Onze marocain, équipe qui leur a fait doublement mal : une élimination lors des phases finales de la précédente CAN au Gabon  et une élimination du Mondial russe en 2018.
Fort heureusement que dans le football, les paroles pompeuses ne reflètent en aucun cas ce que pourrait être la réalité du terrain. Pour le Onze national, la mission se veut des plus claires : négocier cette partie sans dégâts en vue de décrocher avant la troisième journée le ticket des huitièmes de finale.
Pour ce faire, l’équipe qui affiche un moral au beau fixe continue de peaufiner ses réglages au stade Haras Al Houdoud dans la capitale égyptienne. Le seul bémol reste la blessure au genou de l’attaquant Khalid Boutayeb pour qui la CAN est pratiquement terminée. Situation qui oblige le sélectionneur national, Hervé Renard, à faire avec ce qu’il a : un seul avant-centre de métier, le sociétaire de Leganès, Youssef Enseyri et recourir s’il le faut à l’option Amrabet, Boufal ou Idrissi pour combler ce forfait intervenu en pleine compétition.
En tout cas, tout le groupe se dit décidé à réussir ce cap comme l’avait souligné Ghanem Saiss. Il avait indiqué dans une déclaration rapportée par la MAP que «la sélection nationale est déterminée à remporter les trois points du match face à la Côte d’Ivoire ».  Et d’ajouter que «l’EN a tourné la page du premier match et a les yeux braqués sur celui de vendredi », précisant que « les préparatifs des Lions de l’Atlas pour cette rencontre vont bon train » tout en mettant en exergue « la performance de l’équipe ivoirienne composée de joueurs talentueux et expérimentés ».
Pour l’ex-star du football ivoirien, Youssouf Fofana, la confrontation sera compliquée pour les deux protagonistes, affirmant à ce propos à la MAP que « le match entre le Maroc et la Côte d’Ivoire sera très difficile et l’équipe qui fera moins de fautes et dont les joueurs seront présents mentalement du début jusqu’à la fin de la rencontre remportera le duel ». Sachant que « les deux équipes se connaissent très bien. L’entraîneur des Lions de l’Atlas Hervé Renard a déjà été aux commandes des Eléphants avec lesquels il a remporté le titre continental en 2015 », dixit l’ancien international ivoirien, champion d’Afrique en 1992.    
Bref, c’est à une sélection marocaine au grand complet, motivée à fond, décidée à ne rien lâcher et poussée par ses supporteurs que l’on s’attend ce soir. L’objectif est d’aligner un second résultat probant qui lui permettra d’accéder au tour suivant, tout en étant leader de sa poule, ce qui lui donnera le droit d’hériter au stade des huitièmes de finale du troisième du groupe B, E ou F.
Il convient de signaler qu’en plus de la rencontre Maroc-Côte d’Ivoire, sifflée par un trio camerounais conduit par Allioum Allioum qui avait arbitré le match d’ouverture de la CAN,  le stade Assalam sera le théâtre juste après, à 21 heures, du  second match de ce groupe qui mettra aux prises l’Afrique du Sud avec la Namibie.

Mohamed Bouarab
Vendredi 28 Juin 2019

Lu 682 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La FRMF arrête le programme des dernières journées