Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’activité économique conforte son dynamisme

La performance positive du secteur agricole devrait impacter favorablement le reste de l’économie, selon la DEPF




L’activité économique nationale confirme son dynamisme, a indiqué la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) dans sa note de conjoncture du mois de mai (N°255).
Selon les prévisions de ce département relevant du ministère de l’Economie et des Finances, la performance positive du secteur agricole devrait impacter favorablement le reste de l’économie.
La bonne tenue de ce secteur important du Maroc, considéré comme un des piliers majeurs de l’économie nationale, est confirmée par les premiers résultats de la campagne agricole 2017/2018 qui s’annoncent favorables à bien des niveaux.
Des résultats particulièrement intéressants pour la culture céréalière dont la production nationale est estimée à 98,2 millions de quintaux, ce qui représente « une hausse de 3% par rapport à la campagne précédente et de 20,4% par rapport à la moyenne des cinq dernières années », a indiqué la DEPF.
L’autre signe positif relevé dans sa note concerne l’activité économique hors agriculture qui, selon la DEPF, devrait afficher une relative accélération grâce, notamment, à l’amélioration du secteur tertiaire, particulièrement au niveau du tourisme, des télécommunications et du transport.
Cette tendance favorable est aussi soutenue par l’orientation positive des activités secondaires exportatrices, qui bénéficient de l’évolution positive de la demande étrangère adressée au Maroc, a-t-elle expliqué.
Selon les prévisions de la DEPF, « le pouvoir d’achat des ménages devrait bénéficier de la réalisation d’une bonne campagne agricole, du bon comportement des transferts des MRE, des crédits à la consommation et du marché de l’emploi, ainsi que de la faible inflation ».
Dans sa note de conjoncture, la Direction des études et des prévisions financières a aussi indiqué que l’effort d’investissement devrait se maintenir en rapport, notamment, avec la poursuite de l’évolution favorable des crédits à l’équipement et des importations des biens d’équipement.
Les estimations de la DEPF ont également pris en compte les variations observées au niveau du commerce extérieur, soulignant qu’en dépit du creusement du déficit commercial, les exportations hors OCP se sont favorablement comportées à fin avril 2018.
Ce comportement traduit la bonne dynamique à l’export de secteurs phares dont l’automobile, l’aéronautique, l’agroalimentaire et l’électronique, a-t-elle soutenu.
Dans ses analyses, la DEPF a également indiqué que les réserves internationales nettes couvraient 5 mois et 14 jours d’importations de biens et services à fin mars 2018.
A cette même période, elle a fait remarquer que les finances publiques ont affiché un allègement du déficit budgétaire par rapport à l’année précédente, sous l’effet du recul des dépenses globales à un rythme plus important que celui des recettes ordinaires.
A fin mars, la DEPF a noté que le financement était caractérisé par une amélioration du rythme de progression des crédits bancaires hors crédits à caractère financier de +4,5%, contre +2,9% un an auparavant. La tendance positive était particulièrement marquée pour les crédits à l’équipement qui ont atteint +12,8% et à la consommation qui s’est élevée à +4,7%.
En ce qui concerne l’encours des bons du Trésor, il ressort des analyses de la Direction qu’il a crû de 2,2% pour se situer à 528,3 milliards de dirhams à fin avril 2018.
De son côté, toujours à cette même période, le marché boursier a maintenu une tendance positive des indices boursiers MASI et MADEX qui ont connu des progressions respectives de 5,2% et 4,9% par rapport à fin décembre 2017.

Alain Bouithy
Vendredi 25 Mai 2018

Lu 651 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés