Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’IPPIEM hors raffinage continue sur sa tendance haussière


Alain Bouithy
Mardi 1 Février 2022

Augmentation de 2,9% des prix à la production des industries manufacturières en décembre dernier

L’IPPIEM hors raffinage continue sur sa tendance haussière
L’indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» est ressorti en hausse en décembre 2021, a annoncé le Haut commissariat au plan (HCP).

Selon les données statistiques de l’institution publique, il a enregistré une hausse de 2,9% en glissement mensuel au cours du mois de décembre. L’indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» enregistre ainsi sa treizième hausse mensuelle consécutive entamée en décembre 2020 (0,4%).

Il faut dire que la dernière baisse de cet indice remontre au mois de novembre 2020. Il avait alors accusé un léger recul de 0,1% avant de céder à une série de hausses observées tout au long de l’année qui vient de s’écouler : janvier (0,2%), février (0,3%), mars (0,7%), avril (0,6%), mai (0,4%), juin (1,1%), juillet (1,8%), août (0,1%) septembre (2,0%), octobre (0,2%) et novembre (0,5%).

L’augmentation des prix à la production en décembre dernier est la résultante de la hausse des prix de l’«Industrie chimique» (15,3%), de la «Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» (0,5%) et dans les «Industries alimentaires», la «Fabrication de textiles», le «Travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège» et dans la «Fabrication d’équipements électriques» (0,1%), a expliqué le Haut-commissariat.

Cette évolution est également attribuée à la baisse de 0,7% des prix enregistrée dans la «Métallurgie» et de 0,3% de l’«Industrie d’habillement», a fait savoir le HCP dans une note d’information relative à l’indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière du mois de décembre 2021.

A titre de comparaison, en novembre 2021, la hausse des prix à la production avait été attribuée à celle des prix des «Industries alimentaires» (1,2%), de la «Fabrication de produits métalliques, à l’exclusion des machines et des équipements» (1,8%), de la «Métallurgie» (0,9%), de la «Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» (0,3%) et dans la «Fabrication de textiles» et «Fabrication d’équipements électriques» (0,2%).

Cette augmentation tenait également compte de la baisse de 0,2% des prix enregistrée dans la «Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques», avait ajouté le Haut commissariat dans sa précédente note d’information.

Rappelons également que la hausse des prix enregistrée deux mois plus tôt, en octobre 2021, était justifiée par la hausse de 0,9% des prix des «Industries alimentaires», de 0,2% de la «Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» et de l’«Industrie d’habillement» et de 0,1% dans la «Métallurgie» et dans la «Fabrication de produits métalliques, à l’exclusion des machines et des équipements».

Le Haut-commissariat avait en outre attribué cette variation à la baisse de 1,9% des prix de la «Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique» et de 0,2% de la «Fabrication de textiles».

A toutes fins utiles, rappelons par ailleurs que la dernière baisse de l’indice des prix à la production du secteur des « Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» (0,1%, novembre 2020) était attribuée à celle de 2,1% des prix de la «Métallurgie» et de 0,1% de la «Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques».

Dans sa note d’information d’alors, le Haut-commissariat au plan avait en outre indiqué que ce recul tenait également compte de la hausse de 0,1% des prix au niveau des branches des «Industries alimentaires» et «Industrie chimique», de 0,4% dans la «Fabrication de textiles» et de 0,7% dans le «Travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège».

Il est important de relever ici le fait que les indices des prix à la production des secteurs des «Industries extractives», de la «Production et distribution d’électricité» et de la «Production et distribution d’eau» ont connu une stagnation au cours du mois de décembre 2021, comme l’a souligné le Haut commissariat dans sa note.

Alain Bouithy


Lu 887 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Mai 2022 - 19:00 Le tout pour le tout de l'ONMT

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS