Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Un faux inspecteur Lestrade






Un policier nommé Lestrade? L'imposture était trop grosse et un voleur qui utilisait le nom du fameux inspecteur officiant dans l'ombre de Sherlock Holmes pour dépouiller des commerçants a été condamné à cinq ans de prison ferme par la justice britannique.
Aaron Cowan, 24 ans, se faisait passer pour un policier et avait donc choisi de s'appeler "Greg Lestrade", comme l'inspecteur de Scotland Yard qui travaille avec Sherlock Holmes dans les livres d'Arthur Conan Doyle.
Muni d'un faux insigne, l'usurpateur s'était rendu dans une agence de paris de Margate (sud-est de l'Angleterre) en affirmant enquêter sur un trafic de faux billets, prétexte qui lui avait permis d'en repartir en faisant main basse sur près de 5.000 livres (5.600 euros) en liquide.
Le faux inspecteur avait également sévi dans un magasin de téléphones, saisissant un iPhone en affirmant qu'il avait été volé, avant de le revendre pour 340 livres (378 euros). Mais, intriguée par ce patronyme familier, une victime a signalé l'affaire à la police et le faux Lestrade a finalement été démasqué et interpellé, puis condamné mercredi par le tribunal de Canterbury (sud-est de l'Angleterre), après avoir plaidé coupable.
"Nous ne sommes pas sûrs de savoir pourquoi il a choisi un nom aussi caractéristique, mais ça a provoqué sa perte", a commenté Gareth Foreman, un responsable de la police du Kent, cité par l'agence britannique Press Association.
Avant d'ajouter, non sans ironie: "Comme le disait Sherlock Holmes lui-même: +Ce qu'un homme peut inventer, un autre homme peut le découvrir+".

Libé
Lundi 30 Octobre 2017

Lu 260 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.