Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Triplé spécial



Sacré coup de chapeau pour l'attaquant de Wigan (D3) Ryan Colclough mardi soir: un but en première période, un deuxième à l'heure de jeu et la naissance de son deuxième fils dans le temps additionnel alors qu'il avait déjà quitté le stade, rapporte mercredi la BBC.
Le joueur de 22 ans a même célébré sa deuxième réalisation contre Doncaster (3-0) en sortant directement du terrain pour filer à l'hôpital, où sa compagne l'attendait en salle d'accouchement.
"Littéralement, juste avant de marquer, j'ai vu mon père en tribune me faire le signe qu'elle avait perdu les eaux", a raconté Colclough à la BBC Manchester. "J'ai attendu un peu, puis j'ai marqué et j'ai couru prévenir l'entraîneur. Il m'a dit de sortir. Je suis parti direct dans le tunnel, j'ai attrapé mon fils (le premier, NDLR)" pour filer à l'hôpital, toujours en short et crampons.
Pourquoi être resté en jeu quand vous avez appris la nouvelle, l'interroge l'animatrice de la radio locale?
"Le ballon était en jeu, je suis sorti dès que c'était possible", a-t-il répondu, précisant qu'avoir vu son père paniqué en tribune l'avait incité à "faire vite". Il avait été prévenu à la mi-temps que le travail commençait, mais la sage-femme lui avait expliqué que cela pouvait encore durer plusieurs heures, voire des jours, a raconté le jeune papa.
Le bébé est né une demi-heure plus tard. Il pèse 3,6 kg et se porte très bien. Le président de Wigan, David Sharpe, a d'ailleurs tweeté une photo de Colclough à l'hôpital, toujours en tenue de match, tenant son fils dans ses bras.

 

Jeudi 30 Novembre 2017

Lu 650 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS