Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Retrouvailles




Insolite : Retrouvailles
A l’hôpital, les belles histoires viennent parfois égayer un quotidien pas toujours rose. En Californie, aux Etats-Unis, à l’hôpital pour enfants Lucile Packard de Palo Alto, Vilma Wong, une infirmière chargée des soins aux prématurés, a récemment accueilli dans son unité Brandon Seminatore, un médecin externe. Tous les deux se sont rapidement rendu compte qu’ils s’étaient déjà rencontrés : Brandon est né prématurément en avril 1990 avec presque deux mois d’avance et Vilma s’était alors occupée de lui à l’hôpital.
En 28 ans, Vilma n’a pas oublié le nom de ce petit bébé. Une simple discussion avec son nouveau collègue a alors permis de dissiper ses doutes. « Je lui ai demandé son nom, qui m’a semblé très familier. Je n’ai pas arrêté de lui demander d’où il venait et il m’a dit qu’il était de San José en Californie, et qu’il était d’ailleurs né prématurément dans cet hôpital. (…) Je me souviens de m’être occupée d’un bébé qui portait ce nom, je lui ai alors demandé si son père était policier, il y a eu un long silence, puis il m’a demandé si j’étais Vilma. J’ai dit oui », a raconté l’infirmière à The Independant.
Après avoir appris cette nouvelle, Brandon a prévenu ses parents qui avaient gardé un très bon souvenir de Vilma. En retour, ceux-ci ont envoyé une vieille photo dans laquelle l’infirmière pose avec Brandon, alors bébé. Presque trente ans plus tard, tous les deux se sont de nouveau prêtés au jeu de la photographie et un montage des deux clichés a été diffusé par le compte Twitter de l’hôpital. « La boucle est bouclée, je soigne désormais des bébés aux côtés de l’infirmière qui s’est occupée de moi à ma naissance », a déclaré Brandon à The Independant.

Lundi 17 Septembre 2018

Lu 193 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.