Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Plus de jours fériés




Insolite : Plus de jours fériés
Face au repli des flux touristiques depuis le début de l’année, le ministre thaïlandais du Tourisme, Piphat Ratchakitprakarn a annoncé qu’il va demander au gouvernement de décréter davantage de jours fériés pour encourager le tourisme interne et pallier la baisse des visiteurs étrangers.
Je vais demander au gouvernement d’accorder des congés supplémentaires de deux jours au profit des employés de la fonction publique et des entreprises de l’Etat, a-t-il dit dans une déclaration à la presse.  Le ministre s'est dit confiant que ces vacances supplémentaires, si elles sont approuvées, soutiendraient le plan du gouvernement pour relancer le tourisme. Depuis le début de l’année, le secteur du tourisme en Thaïlande accuse une baisse de régime qui se confirme au fil des mois, laissant planer des doutes sur l’objectif officiel affiché d’atteindre 40 millions de touristes en 2019.
Habitué à une forte croissance depuis plusieurs années, le secteur du tourisme en Thaïlande est en berne et une nette baisse est constatée sur les principaux marchés émetteurs, dont la Chine qui arrive en tête avec plus de 10 millions de touristes en 2018.
Déjà le gouvernement a annoncé un plan d’urgence pour relancer le tourisme en accordant aux Thaïlandais voyageant dans le pays une ristourne de 1000 bahts (près de 30 dollars) sur leurs frais de voyage.
Plusieurs facteurs combinés seraient à l’origine de cette désaffection pour la destination Thaïlande. En premier lieu, une très forte appréciation de la monnaie locale, le baht, depuis 2018. Ce dernier a continué sur sa lancée en 2019 en s’appréciant de 6% face au dollar US et de 10% face au Yuan chinois, s’attribuant ainsi le titre de monnaie la plus performante de l’Asie.
S’ajoutent à cela aussi les lois draconiennes et contraignantes pour encadrer le séjour des centaines de milliers d’expatriés installés dans le pays. La dernière loi, baptisée TM30, oblige chaque ressortissant étranger à se rendre aux services de l’immigration et à subir les désagréments des longues files d’attente  pour signaler tout déplacement de plus de 24 heures à l’intérieur du pays, et ce au départ et au retour.

Samedi 21 Septembre 2019

Lu 631 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com