Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Médaille volée




La médaille présidentielle bolivienne, bijou serti d'or et de joyaux datant de la fondation de la République en 1825, a été brièvement volée pendant que son gardien était dans des maisons closes, a indiqué mercredi la police, qui soupçonne des Péruviens.
La médaille et l'écharpe présidentielles ont été abandonnées dans une église du centre-ville de La Paz (ouest), selon le colonel Jhonny Aguilera, responsable d'une Force spéciale de lutte contre la criminalité.
"Grâce à la coopération de Unitel", chaîne de télévision ayant reçu un appel anonyme, "nous avons récupéré les insignes dans des sacs noirs", a annoncé M. Aguilera aux journalistes, précisant que les objets étaient "en parfait état".
"Les suspects ont déjà été identifiés et nous continuons à les rechercher", a-t-il ajouté. Les policiers contrôlent notamment les frontières avec le Pérou car ils sont "certains qu'il s'agit de deux citoyens péruviens qui ont commis le vol".
Le lieutenant Roberto Juan de Dios Ortiz Blanco, responsable de la sécurité des insignes présidentiels, devait apporter la médaille et l'écharpe à la ville de Cochabamba (centre), où le président Evo Morales devait tenir un discours lors d'un défilé militaire.
Son vol du mardi soir ayant été retardé, l'officier avait alors décidé de tuer le temps en visitant plusieurs maisons closes, selon un rapport de la police cité par la presse.

Vendredi 17 Août 2018

Lu 68 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.