Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Deux jumeaux à deux mois d'intervalle




Insolite  : Deux jumeaux à deux mois d'intervalle
On le sait : les « vrais » jumeaux comme les « faux » jumeaux ont (généralement) la même date d'anniversaire. Il en sera autrement pour Alessandro et Andrea, un couple de jumeaux dizygotes qui sont nés... avec deux mois d'écart.
Cette incroyable histoire se déroule dans le nord de l'Italie, dans la ville de Monza (près de Milan). Le 24 décembre 2018, Lucia, une future maman âgée de 40 ans, est admise en urgence à l'hôpital : enceinte de jumeaux, elle accouche d'un premier enfant la veille de Noël. C'est Alessandro, un bébé de 800 grammes né à 24 semaines de grossesse (soit 26 semaines d'aménorrhée) : un « très grand prématuré »  aux yeux de la science, comme 5% des enfants environ !
Grâce au travail de l'équipe médicale, le placenta reste intact : le second jumeau, lui, peut poursuivre tranquillement son développement dans le ventre de Maman...
Le 22 février 2019, soixante jours plus tard (à 33 semaines de grossesse soit 35 semaines d'aménorrhée), naît Andrea, une jolie petite fille de 3 kilos.
 « Toute la famille va bien, elle devrait sortir d’ici quelques jours », a précisé la responsable de la Fondation pour l’enfant et sa mère, qui gère la maternité de San Gerardo de Monza. Le petit Alessandro, en revanche, restera encore hospitalisé pour deux semaines. « C’est la première fois que nous voyons un cas de ce type».
Bien que médicalement jumeaux, Andrea et Alessandro n'auront donc pas la même date de naissance – ils ne seront pas non plus dans la même classe à l'école. Un futur casse-tête pour l'administration italienne

Samedi 27 Avril 2019

Lu 113 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Septembre 2020 - 15:28 Le diabète de type 2 favorisé par l’insomnie