Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Commissariat de police fermé




Un commissariat de police situé dans le nord-est de Paris a dû fermer ses portes au public depuis dimanche après une "invasion de puces" ou de "punaises" qui ont piqué plusieurs fonctionnaires et engendré des conditions de travail "inadmissibles", dénonce lundi un syndicat de police.
"Depuis de nombreux jours, les fonctionnaires du CP19 (commissariat du XIXème arrondissement de Paris) subissent une invasion de puces qui engendre des conditions de travail Inadmissibles !!!", a dénoncé dimanche un communiqué du syndicat Alliance police nationale.
"Les fonctionnaires ont consulté leurs médecins pour de nombreuses morsures" d'insectes, fustige le syndicat, qui ajoute: "Pire encore, certains de ces parasites risquent d'être ramenés à leur domicile, contaminant ainsi la cellule familiale".
Si le commissariat est toujours fermé au public lundi, le syndicat dénonce le fait que "les fonctionnaires de police doivent, eux, continuer à travailler à l'intérieur du commissariat depuis dimanche...", a déclaré à l'AFP lundi Emmanuel Cravello, représentant du syndicat Alliance.
Selon lui, il n'a pas encore été déterminé si les insectes incriminés étaient "des puces ou des punaises, ou les deux".
"Cela fait trois semaines que la situation perdure; cinq entreprises sont intervenues  mais pour des désinfections partielles", a-t-il ajouté.
"Les mesures ont été prises pour le public et les gardés à vue mais on laisse les collègues dedans, ce qui cause un mal-être; les décisions tardent à être prises, jusqu'à ce que les collègues n'en peuvent plus...", a-t-il encore regretté.
Le syndicat exige "la fermeture rapide du site le temps nécessaire à une désinfection complète et totale".

Mardi 14 Mai 2019

Lu 289 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Septembre 2020 - 15:28 Le diabète de type 2 favorisé par l’insomnie