Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Captain Marvel




Insolite : Captain Marvel
Ce record tombe à point nommé coïncidant avec la sortie du dernier volet de la série Avengers de Marvel, blockbuster le plus attendu de l’année. Un Américain s’est rendu 116 fois au cinéma pour voir Captain Marvel, raconte WSAW. Une performance de longue durée qui lui a valu le droit d’entrer dans le Guinness World Records Book.
Steve Ruppel, habitant du Wisconsin, a réussi cet exploit original en à peine un mois et demi. Le tour de force a commencé le 7 mars dernier, date de la sortie du film. Le dernier gros succès de la franchise a rencontré un succès probant avec plus d’un milliard de recettes.
Au total, le recordman aura passé 14.268 minutes dans une salle de cinéma à revoir les mêmes scènes d’action et à entendre les mêmes dialogues. Et pour réaliser ce record, Steve Ruppel a dû prendre quelques congés. Il profitait aussi de longues pauses déjeuner pour visionner à nouveau le film. L’enjeu était de taille : le précédent record était de 104 séances de cinéma.
Arrivé à ce chiffre, le fanatique a préféré continuer histoire d’exploser un peu plus l’ancienne marque. Les règles du Guinness Book sont très strictes. Il explique ainsi à la radio locale WSAW qu’il devait être pris en photo à plusieurs reprises et avoir toujours avec lui deux témoins affirmant qu’il était bien présent lors des séances.
L’Américain reconnaît que ce ne fut pas une partie de plaisir. « Je ne pense pas que je retenterais le coup », admet-il. Pour faire prendre conscience de sa performance, Steve Ruppel a assuré qu’il pouvait voir Captain Marvel jusqu’à sept fois par jour. Sa technique pour ne pas s’ennuyer au bout du dixième visionnage : s’intéresser à certains détails d’une scène plutôt qu’au personnage principal.
Steve Ruppel n’est pas un novice du Guinness Book. Il a déjà battu quatre records. Parmi ses faits d’armes, un semi-marathon couru avec le plus grand nombre de tee-shirts sur le dos. « Je pensais que c’était la chose la plus folle à faire, je pensais que c’était impossible. Je n’étais même pas sûr que cela puisse compter comme un record, mais je me suis dit après tout que je devais probablement le faire», a expliqué le recordman à WSAW.

Mercredi 1 Mai 2019

Lu 89 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Septembre 2020 - 15:28 Le diabète de type 2 favorisé par l’insomnie