Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse de l'encours de la dette extérieure publique du Maroc à plus de 319 MMDH à fin septembre




L'encours de la dette extérieure publique du Maroc a atteint 319,6 milliards de dirhams (MMDH) à fin septembre 2016, contre 313,8 MMDH à fin mars 2016, selon la direction du Trésor et des Finances extérieures (DTFE), relevant du ministère de l'Economie et des Finances.
Durant les trois premiers trimestres de l'année 2016, un volume global de 23,6 MMDH a été mobilisé par le secteur public, dont 9,1 MMDH pour le Trésor au titre des appuis aux réformes et des projets du budget et 14,5 MMDH destinés aux projets d'investissement des établissements et entreprises publics (EEP), précise la DTFE, qui vient de publier son bulletin trimestriel relatif aux statistiques de la dette extérieure publique à fin septembre 2016.
Les établissements publics s'accaparent 53,4% du total de la dette extérieure publique et demeurent ainsi le principal emprunteur, suivis par le Trésor avec 46,3% et les banques et les collectivités locales avec 0,3%, relève le bulletin.
S'agissant de la structure de la dette publique, les créanciers multilatéraux constituent le premier groupement de créanciers du Maroc avec 45,6% du total de la dette extérieure publique, suivis des créanciers bilatéraux (28,2%) et des institutions financières et monétaires et des banques commerciales (26,2%).
Par devise, l'euro se taille la part du lion avec 61,3% de la structure de la dette extérieure publique, alors que le dollar en détient 25,7%, le yen prend 4,2% et les autres devises 8,8%, précise la DTFE dans son bulletin statistique trimestriel sur la dette extérieure publique, dont la diffusion s'inscrit dans le cadre de la norme spéciale de diffusion des données du FMI (NSDD) et du souci d'informer régulièrement les utilisateurs internes et externes.
 

Mardi 3 Janvier 2017

Lu 807 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La CGEM révèle ses propositions pour le PLF-2021