Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Habib El Malki s'entretient avec le directeur du FNUAP pour la région arabe

Examen des moyens de renforcer la coopération bilatérale




Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, s’est entretenu, jeudi à Rabat, avec le directeur régional du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) pour la région arabe, Luay Shabana, des activités du Fonds au Maroc et des moyens de renforcer la coopération entre les deux institutions.
Selon un communiqué de la Chambre des représentants, ce dernier a passé en revue les missions du FNUAP et ses centres d’intérêt, soulignant que l’agenda du développement social au niveau onusien s’articule désormais autour de la vie digne de l’être humain et la garantie de ses droits sociaux et de santé.
Il a aussi relevé que le FNUAP bénéficie d’une forte représentativité au Maroc, compte tenu de la position privilégiée dont jouit le Royaume sur les plans régional et international.
Le responsable onusien a également mis l’accent sur le rôle central que joue l’institution législative dans le traitement des différentes problématiques liées à la population, exprimant la disposition du FNUAP d’accompagner la Chambre des représentants et de sensibiliser quant aux questions de la jeunesse, de l’enfance, de la santé maternelle et d’autres sujets d’actualité.
Luay Shabana a, en outre, indiqué que sa visite actuelle au Maroc s’inscrit dans le cadre des préparatifs du Sommet mondial sur la population, qui se déroulera en novembre prochain à Nairobi, avec la participation de chefs d’Etat et de gouvernement et de parlementaires des quatre coins du monde.
De son côté, Habib El Malki a rappelé que le Maroc s’est intéressé aux questions de la population dès les années 60, et a franchi depuis de grands pas dans plusieurs domaines en lien avec la population et le développement.
Il a notamment noté que la situation des femmes a connu une avancée et qu’un arsenal juridique important a été adopté pour la protection de l’enfance, sans oublier la politique du Royaume, marquée par son ouverture, en matière de gestion de la migration.
Par ailleurs, Habib El Malki a attiré l’attention sur l’apparition de nouvelles problématiques qui doivent être traitées, comme le phénomène grandissant du vieillissement de la population, les mutations qui affectent la structure de la famille et de la société ou encore la question de la distribution de la richesse.
«On ne peut réaliser des politiques sociales réussies sans construction démocratique», a-t-il estimé, relevant que le Maroc figure parmi les rares pays de la région qui ont fait le choix de la démocratie et de la pluralité politique, et ce dès son indépendance.

Samedi 21 Septembre 2019

Lu 1540 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com