Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gros scandale du cyclisme national


Le bureau fédéral de la FRMC suspend les cyclistes de la sélection nationale qui se sont retirés du Tour du Maroc



Le bureau fédéral de la Fédération Royale marocaine de cyclisme (FRMC) a décidé de suspendre les coureurs qui se sont retirés vendredi du 31è Tour du Maroc de cyclisme, a annoncé le président de la FRMC, Mohamed Belmahi.
"Dès son arrivée à Safi vendredi, le bureau fédéral s'est réuni en présence des présidents des Ligues du Gharb, du Nord et de l'Oriental, et a décidé unanimement de procéder à la suspension, avec effet immédiat, des coureurs qui se sont retirés avant la huitième étape du Tour (Agadir - Essaouira)", a indiqué M. Belmahi dans une conférence de presse organisée lors de la nuit de vendredi à samedi.
Les cyclistes en question seront présentés devant une commission disciplinaire qui décidera de leur sort, a-t-il poursuivi, précisant que la Fédération prendra d'autres mesures à l'issue du Tour.
Il a, par ailleurs, estimé que ce retrait était "regrettable, irresponsable et en contradiction avec les règles en vigueur", relevant que le bureau fédéral se devait de réagir avec fermeté à cet aléa qui "n'avait pas lieu d'être du fait que la Fédération a répondu favorablement à l'ensemble des requêtes des cyclistes avant le coup d'envoi du Tour".
M. Belmahi a tenu à préciser que Mohcine El Kouraji, qui a été contraint à l'abandon après une chute lors de la deuxième étape du Tour, n'est pas concerné par cette décision.
Les coureurs de la sélection marocaine de cyclisme se sont retirés du Tour du Maroc, en signe de protestation contre "le manque de moyens nécessaires pour mener le Tour dans des conditions convenables". "Nous avons décidé de nous retirer pour protester contre la marginalisation des cyclistes marocains et le manque d'équipements requis et de moyens nécessaires pour mener le Tour dans des conditions convenables", a déclaré à la MAP Adil Jelloul, membre de la sélection nationale.
La liste des non-partants comportait 11 noms au départ de la 8ème étape (Agadir – Essaouira sur 166,6 km). Il s'agit des coureurs des deux équipes marocaines participantes, "Maroc National" (6 coureurs) et "Maroc Régional" (5 coureurs).
"Nous regrettons la décision des 11 cyclistes de se retirer au bout de la septième étape du Tour, alors qu'en tant que bureau fédéral nous avons tout fait pour mettre les cyclistes dans les meilleures dispositions", a indiqué M. Belmahi dans une déclaration à la presse.
"L'équipement et la nourriture nécessaires ainsi que des primes d'encouragement ont été mis à la disposition des cyclistes", a dit le président de la FRMC.
"Nous avons ouvert une enquête préliminaire, et nous appelons à mettre en place une commission neutre qui pourra élucider les circonstances de ce retrait", a conclu Mohamed Belmahi.
La 31è édition du Tour du Maroc de cyclisme s'inscrit dans le calendrier de l'Africa Tour de l'Union cycliste internationale (UCI).

Libé
Lundi 16 Avril 2018

Lu 630 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés