Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Finale de la Coupe du Trône de Futsal pour personnes à besoins spécifiques

Les Casablancais ravissent la vedette




Tétouan a abrité en fin de semaine la finale de la septième édition de la Coupe du Trône de football en salle pour les personnes à besoins spécifiques… Présidée par La Princesse Lalla Amina, cette finale a réuni les deux équipes qualifiées : le Club de l'Association Amitié de Casablanca et celui de l'Association Hanane, hôte de l'événement. Les deux équipes avaient réussi, la veille, à se qualifier en battant respectivement l'Association El-Amal des champions handicapés de Meknès et l'Association El-Amal des personnes handicapées physiques et mentales de Meknès. Cette dernière équipe a réussi à se hisser à la troisième place de la compétition.
Avant le début du match de la finale qui s'est déroulée dans la salle couverte du complexe d'éducation, de formation et de qualification, relevant de l'Association Hanane, la Fatiha a été lue à la mémoire des victimes des raids israéliens sur la Bande de Gaza.
En présence, notamment, de Nawal El-Moutawakkil, ministre de la Jeunesse et des Sports et de Nouza Skalli, ministre du Développement social, de la famille et de la solidarité, c'est l'équipe de la capitale économique qui a réussi à l'emporter face au tenant du record des titres remportés (sur les six éditions précédentes, l'Association Hanane en a remporté quatre, de 2003 à 2006), après un match en deux manches (20 minutes chacune) en s'imposant sur le résultat sans appel de 5-1. Les vainqueurs de cette édition ont reçu, des mains de la Princesse Lalla Amina, Présidente du Special Olympics Maroc, le trophée tant convoité.
Il faut dire que pareille compétition développe, certes, le sport collectif, mais permet notamment de placer le sport comme un outil de promotion individuelle et d'intégration sociale de la même manière qu'il est perçu, par les sportifs eux-mêmes, comme un espace de loisirs, de solidarité et d'espoir pour les personnes à besoins spécifiques. Car quoi qu'on dise, l'égalité des droits et des chances ainsi que la participation citoyenne effective des personnes handicapées se mesurent, aussi, par le sport…

Amel NEJJARI
Mercredi 14 Janvier 2009

Lu 91 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés