Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fin de supercherie !

Sentence onusienne à l’ encontre de la mercenaire et affabulatrice Sultana Khaya


M.B.A
Dimanche 13 Mars 2022

Les pantins polisariens et leurs commanditaires algériens viennent de recevoir une bien cinglante gifle administrée depuis Genève. La trop abjecte supercherie qu’a entretenue, jusque-là, l’agent servile des services algériens, la dénommée Sultana Khaya après s’être abusivement affublée du titre de « défenseuse des droits de l’Homme », a donc pris fin. Trop gros mensonge de la part de quelqu’un dont les actes s’apparentent tout bonnement au terrorisme. Il n’y a pas à dire. Quelque « adepte » des droits de l’Homme qui se fait un devoir d’inciter sans cesse à la violence contre les civils, poussant le culot jusqu’à s’embarrasser d’un accoutrement militaire tout en brandissant, dans une attitude ridicule qui se voulait fière, une Kalach, c’est plus que scandaleux. Trop milice le triste guignol pour prétendre à la défense de quoi que ce soit.

Ce sont justement ces agissements, enregistrements et photos à l’appui, qui lui ont valu une sentence onusienne sans équivoque prononcée par Mary Lawler, rapporteuse spéciale sur la situation des défenseurs et des défenseuses des droits de l’Homme (herself). La requête argumentée et documentée qu’avait fait valoir la diplomatie marocaine a, en toute logique, abouti. « Game is over » pour cette Khaya, déchue illico presto du titre qu’elle avait usurpé sans scrupules. Peut-on en avoir d’ailleurs, quand on s’est confectionné une « cause » avec pour seules fins de servir ses propres intérêts, de renflouer ses comptes en banque et de mener la belle vie au détriment de pauvres personnes séquestrées dans des camps de la honte au moment où dans les provinces marocaines du Sud, au Sahara marocain, des milliers de familles vivent fièrement leur citoyenneté participant pleinement à l’essor de la région et de tout un pays ?

Comme la trahison et le mercenariat ont un prix, la Khaya en question, à l’instar de tant d’autres dirigeants séparatistes, tels ces gradés militaires algériens et autres civils véreux, bénéficie de privilèges insoupçonnés, s’offrant des voyages de luxe et, avec ça, une résidence ouatée du côté de la Costa Blanca espagnole.

M.B.A


Lu 2023 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p