Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fakhir pris de court par Hasbane




Un limogeage qui coûtera cher à la trésorerie des Verts

Décidément, le président du Raja Saïd Hasbane a bien caché son jeu au coach du club, M’Hamed Fakhir. En effet, aussitôt la page du championnat tournée, Fakhir se trouve remercié via un communiqué provenant du bureau dirigeant des Verts mettant un terme à ses services alors qu’il est encore sous contrat jusqu’à juin 2018.
Une fois l’information diffusée, c’est le silence radio qui a prévalu pour que l’info officieuse prenne le relais.  Ce qui est sûr, c’est que ce limogeage coûtera un sacré pactole au Raja qui devra soulager sa trésorerie d’une coquette somme. Deux versions se présentent : la première est de payer à Fakhir ses 12 mois restants, soit 3 millions de dirhams ; la seconde est de s’acquitter en faveur de l’entraîneur congédié de trois mois de salaire en plus d’une prime d’objectif fixée à 400.000 DH.
Les contraintes financières ne se limiteront pas à ce niveau pour les dirigeants des Verts du moment où ils auront à casquer doublement. Explicitement, ce qu’ils doivent à M’Hamed Fakhir et ce qu’ils devraient débourser pour s’attacher les services d’un nouvel entraîneur.
A ce propos, le communiqué relayé par le site officiel du club, rajacasablanca.com, fait état de la mise en place d’une commission chargée d’étudier les CV des différents postulants au poste de nouvel entraîneur du club.
Bref, le Raja n’a pu, lui aussi, déroger à la règle des équipes qui ont procédé au limogeage de leurs coaches au titre de la saison sportive 2016-2017. Sur seize clubs, seuls trois ont maintenu leurs entraîneurs, à savoir le FUS de Rabat, la Renaissance sportive de Berkane et le Difaâ Hassani d’El Jadida. 
Le DHJ a été le dernier adversaire qu’a affronté M’Hamed Fakhir en tant qu’entraîneur des Verts. Et pour son ultime match sur  le banc rajaoui, Fakhir et ses protégés sont en droit de se targuer de leur bonne opération après avoir surclassé l’équipe jdidie sur le large score de 4 à 1. Une victoire qui n’a débouché sur aucun changement au classement puisque le DHJ a terminé sa saison deuxième, ce qui lui vaudra de disputer la prochaine édition de la Ligue africaine des champions, alors que le Raja a fait troisième, synonyme d’un retour à la compétition continentale à travers la Coupe de la CAF.
Il y a lieu de noter que six rencontres de cette ultime manche du championnat national de football, dit Botola Maroc Telecom D1, sans enjeu d’ailleurs, ont été programmées jeudi et vendredi. Outre le carton du Raja, le Hassania n’a pas fait dans les détails, s’offrant le Chabab d’Al Hoceima par 3 à 1, alors que la RSB a clos l’exercice en beauté, une victoire en déplacement aux dépens de l’OCS. Le CAK et l’IRT ont assuré l’essentiel, en disposant respectivement de l’OCK (1-0) et de l’AS FAR (2-1), tandis que la JSKT et le KAC, relégués en D2, se sont quittés sur un désolant nul blanc.


Mohamed Bouarab
Lundi 29 Mai 2017

Lu 865 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Septembre 2020 - 20:56 WAC-Raja, un choc déterminant dans la course au titre

Lundi 21 Septembre 2020 - 18:20 Tadej Pogacar bouscule l'histoire du Tour de France

Lundi 21 Septembre 2020 - 18:19 Premier League: Liverpool mate Chelsea