Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Europa League : Les grosses écuries s’en tirent à bon compte




L'identité des futurs seizièmes de finalistes de l'Europa League commence à se faire connaître: il y aura des épouvantails, comme le Milan AC et Arsenal, et aussi de séduisants prétendants, comme Villarreal ou l'Olympique lyonnais, dont le stade accueillera la finale le 16 mai prochain.
Arsenal était déjà qualifié et a pu se permettre de perdre (1-0) chez le dernier du championnat d'Allemagne, Cologne, sans que cela ait trop de conséquences. L'entraîneur Arsène Wenger avait laissé au repos la quasi totalité de ses cadres habituels et cette défaite, sur un penalty du Français Sehrou Guirassy (62e), ne prive pas les Gunners de la première place du groupe.
Les Allemands profitent pour leur part du nul entre le BATE Borisov et l'Etoile rouge de Belgrade pour se replacer en deuxième position du groupe H et espérer accrocher une place en seizièmes de finale.
Pour l'AC Milan, c'est chose faite. Les Italiens, pas au mieux ces derniers temps entre piètres performances en Serie A et flou persistant sur leur situation financière, se sont offert un bol d'air en écartant facilement l'Austria Vienne à domicile (5-1), avec notamment un doublé du buteur portugais André Silva (36e, 70e). Ils sont sûrs de terminer premiers de leur poule D et n'ont en outre pas perdu un match dans la compétition européenne.
Le président de l'Olympique lyonnais, Jean-Michel Aulas, rêve sans doute d'une finale d'Europa League disputée, dans le Parc OL le 16 mai prochain, par son équipe. Mal embarquée, cette dernière a superbement renversé la tendance et s'est qualifiée pour les 16e de finale jeudi grâce à une prestation appliquée (4-0) contre l'Apollon Limassol, ponctuée des buts de Mouctar Diakhaby (29e), Nabil Fekir (32e), Mariano Diaz (67e), Myziane Maolida (90e) et seulement entachée de la sortie sur blessure du Burkinabé Bertrand Traoré.
Les Lyonnais disputeront une "finale" pour la première place du groupe E le 7 décembre contre l'Atalanta Bergame, qui a pour sa part confirmé l'élimination d'Everton en étrillant les coéquipiers de Wayne Rooney 5-1. La séduisante formation italienne avait fait match nul 1-1 à Lyon lors du match aller.
Au total, 16 formations sont d'ores et déjà assurées de disputer les seizièmes de finale. Outre Arsenal (ENG/Gr.H), l'AC Milan (ITA/Gr.D), Lyon et l'Atalanta Bergame dans le groupe E, les qualifiés avant la 6e et dernière journée sont: Villarreal (ESP/Gr.A), le Dinamo Kiev (UKR/Gr.B), le Partizan Belgrade (SRB/Gr.B), Braga (POR/Gr.C), le Steaua Bucarest (ROU/Gr.G), le Viktoria Plzen (CZE/Gr.G), le Red Bull Salzburg (AUT/Gr.I), Östersunds (SWE/Gr.J), la Lazio Rome (ITA/Gr.K), Nice (FRA/Gr.K), le Zenit Saint-Pétersbourg (RUS/Gr.L) et la Real Sociedad (ESP/Gr.L).
La dernière journée de la phase de poules se déroulera le 7 décembre, et le tirage au sort des seizièmes de finale aura lieu le 11 décembre.

Samedi 25 Novembre 2017

Lu 286 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La FRMF arrête le programme des dernières journées