Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Et si l’on tentait de comprendre le pourquoi et le comment du prix du KW/h ?

Le paratarifaire et le pouvoir d’achat selon les régions sont pris en compte dans la facture de consommation de l’électricité




Et si l’on tentait de comprendre le pourquoi et le comment du prix du KW/h ?
«Il n’y a pas d’augmentation des prix des factures d’électricité. Le citoyen marocain paie seulement ce qu’il a effectivement consommé.  Ceci d’autant plus que 75% des Marocains paient mensuellement moins de 100 DH en  factures d’électricité». Ces propos sont de Aziz Rabbah,  ministre de l'Energie et des Mines, tenus lundi dernier lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants.   
Qu’en est-il de ces affirmations ? En effet, les tarifs sont différenciés selon le niveau de tension et la catégorie de consommateurs. Ainsi, les ménages font l’objet d’une tarification progressive qui croît par tranche de consommation mensuelle et sans tenir compte de la situation socioéconomique du ménage. Il faut compter 0.901 MAD/kWh pour une consommation mensuelle de 0 kWh à 100 kWh ; 0.9689 MAD/kWh pour 101 kWh à 200 kWh ; 1.0541 MAD/kWh pour 201 kWh à 500 kWh et 1.4407 MAD/kWh pour une consommation supérieure à 500 kWh. L’ONEE offre également une tarification sur la base d’un compteur prépayé exclusivement disponible pour les populations rurales et dont les tarifs, établis en fonction du type d’usage et de la tranche de consommation, varient entre 1.07 MAD/kWh et 1.391 MAD/kWh.
La variation des prix dépend également des  opérateurs assurant la distribution de l’électricité et  la comptabilisation des redevances fixes, dites para-tarifaires (entretien du compteur, location du compteur et entretien du branchement) sans oublier la TVA fixée  à 14%.
Ainsi dans une ville comme Marrakech, 42% des clients de la  Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de Marrakech (RADEEMA) ne dépassent pas, dans leur consommation, la première tranche (la tranche sociale), qui va de 1 à 100 KWH par mois. 25% des clients ont des factures mensuelles inférieures ou égales à 70 DH, et 51% des factures mensuelles sont inférieures ou égales à 150 DH. La ville de Larache enregistre également une  consommation se situant dans la première tranche et la deuxième tranche et, du coup, des factures moins élevées.
Par contre, dans d’autres villes comme Casablanca, Rabat Tétouan  et Tanger, le kWh coût plus cher aux abonnés. Il est de 0,85 DH à Casablanca, 0,91 DH à Tanger, 0,80 à Rabat et 0,79 à Tétouan. 67% des clients casablancais  consomment moins de 150 KW/heure, soit une facture ne dépassant  pas les 159 DH TTC. Les clients consommant de 1 à 100 kWh sont facturés au tarif de 0,85 HT, contre 9,22 pour les clients consommant de 100 à 150 kWh. Des tarifs  dits « sélectifs » sont également appliqués. Ils sont  de 0,92 à 1,37 selon que l’on se situe de 1  kWh à 200, à 300 ou à 500 kWh et plus. A noter que les tarifs des clients connectés au réseau de distribution de l'ONEE sont fixés et révisés par arrêté du ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, sur avis d’une commission  interministérielle des prix. Les tarifs des sociétés privées de gestion déléguée sont fixés et révisés conformément aux contrats de gestion déléguée. Ces derniers restent néanmoins comparables aux tarifs de l’ONEE et ne sont pas présentés en détail.
Des nouveaux tarifs de l’eau et de l’électricité ont été mis en place en 2014 après la publication des arrêtés ministériels y afférents permettant un mode de facturation tributaire de la tranche de consommation où l’on se situe. La hausse tarifaire a été de 2,9 % pour la basse tension, de 6,1 % pour la moyenne tension et de 4,7 % pour la haute et très haute tension. Des tarifs qui représentent une part non négligeable du budget des ménages à revenus réduits ou moyens dont le pouvoir d’achat dépend de la ville de résidence.
Donc, par la force des choses, le taux appliqué comme le prix à payer  ne peuvent être les mêmes pour tout le monde
 

Hassan Bentaleb
Vendredi 25 Mai 2018

Lu 936 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés