Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En Bundesliga, 90 minutes de silence... plus une pour les victimes





Dans le silence des stades vides, une minute de silence... La Bundesliga a décidé de rendre hommage ce week-end aux victimes du coronavirus, pour ne pas oublier non plus que la reprise du football en Allemagne ne tient toujours qu'à un fil.
Mieux loti que ses voisins italien, français ou britannique, le pays déplore tout de même plus de 8000 morts. Et l'épidémie continue de tuer.
Les autorités politiques ont néanmoins autorisé depuis la semaine dernière une reprise du championnat, à huis clos et avec des mesures sanitaires draconiennes, ce qu'aucun grand pays n'a encore fait jusqu'à présent.
La reprise s'est bien passée mais, dans la semaine, la Ligue allemande de football (DFL) a entendu les critiques sur l'absence d'hommage aux victimes.
"Le football professionnel allemand voudrait exprimer sa compassion lors des deux prochaines journées de championnat", a fait savoir le président de la Ligue, Christian Seifert, qui a annoncé que toutes les équipes porteraient un brassard de deuil et observeraient un instant de recueillement avant les coups d'envoi.
Testés deux fois par semaine pour le coronavirus, joueurs et membres de l'encadrement resteront soumis aux mesures de protection jusqu'à la fin de la saison au moins. Et si tout va bien, si aucune contamination massive n'oblige à interrompre de nouveau le championnat, la Ligue compte faire disputer les 8 journées restantes avant fin juin.
Samedi à 18h30, le Bayern Munich, leader avec quatre points d'avance, jouera donc contre Francfort le premier match à huis clos de son histoire dans son antre de l'Allianz Arena, habitué à accueillir 75.000 spectateurs à chaque rencontre.
L'autre affiche de la journée sera le derby de Berlin entre le Hertha et l'Union (vendredi 20h30).
Après sa victoire inaugurale dimanche à Berlin contre l'Union (2-0), le Bayern est dans les meilleures dispositions pour aller chercher un 8e titre consécutif. L'entraîneur Hansi Flick aura l'embarras du choix: pour épauler Robert Lewandowski, qui survole le classement des buteurs avec 26 réalisations (en 24 matches joués), il aura à sa disposition son duo d'ailiers Serge Gnabry/Kingsley Coman, à moins qu'il ne titularise de nouveau Thomas Müller, comme à Berlin, où Coman avait débuté sur le banc.
Le "Rekordmeister" a annoncé mercredi la prolongation du contrat de son capitaine et gardien Manuel Neuer jusqu'en 2023, et continue ainsi de verrouiller son avenir. Après Müller et Alphonso Davies, reconduits jusqu'en 2025, d'autres signatures sont attendues. "Nous voulons dans tous les cas prolonger avec David Alaba et Thiago", a déclaré le président du Bayern Herbert Hainer.
Derrière, le Borussia Dortmund peut encore nourrir quelques espoirs, d'autant qu'il recevra le Bayern mardi pour la 28e journée dans un "Klassiker" au goût étrange mais crucial, sans son mythique "Mur jaune", que la presse a rebaptisé "le Mur gris", de la couleur des gradins vides.
Le Borussia, qui se déplace samedi (15h30/13h30 GMT) à Wolfsburg, a fait la preuve qu'il avait bien géré le retour après la pause forcée de deux mois, en s'imposant brillamment 4-0 la semaine dernière dans le derby de la Ruhr contre Schalke, malgré l'absence de plusieurs joueurs clés: Marco Reus en attaque, Axel Witsel et Emre Can au milieu.
Victime début février d'une blessure musculaire, le capitaine Reus n'arrive toujours pas à revenir, et le quotidien Bild annonçait même cette semaine que la saison était terminée pour lui.
A cinq points du Bayern, Mönchengladbach est toujours sur le podium et reste la très bonne surprise de la saison. "L'autre" Borussia a lui aussi parfaitement réussi sa reprise en allant gagner samedi dernier 3-1 à Francfort, grâce notamment à ses deux Français Alassane Pléa et Marcus Thuram, auteurs des deux premiers buts.
Leipzig, la jeune équipe aux dents longues, a en revanche grillé tous ses jokers, en concédant un nouveau nul à domicile la semaine dernière contre Fribourg (1-1). Relégué en 4e position à 7 longueurs du leader, le RB a quasiment perdu toute chance de titre.
Il n'aura pas le droit à l'erreur dimanche à Mayence (15h30/13h30 GMT) s'il veut rester dans le quatuor de tête, synonyme de qualification pour la Ligue des champions.
 
Encadré
Harit indisponible contre Augsbourg
L'international marocain Amine Harit manquera le prochain match de son équipe Schalke 04 contre Augsbourg dans le cadre de la 27ème journée du championnat allemand (Bundesliga), a annoncé son équipe.
L’ancien nantais a souffert de "quelques lésions ligamentaires" lors du match qui a opposé, samedi dernier, Schalke 04 et le Borussia Dortmund dans le cadre du derby de la Ruhr qui s’est soldé par une défaite des coéquipiers de Harit sur le score de 4-0.
"Un examen approfondi a déterminé que l’entraîneur David Wagner sera privé du joueur jusqu’à nouvel ordre", précise le 8ème de la Bundesliga.
Schalke recevra Augsbourg dimanche à Gelsenkirchen pour tenter de retrouver le chemin des victoires.
Le championnat allemand a repris les compétitions à huis clos le week-end dernier après environ deux mois d'arrêt à cause du nouveau coronavirus.

Samedi 23 Mai 2020

Lu 555 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Novembre 2020 - 17:00 Premier League : Liverpool refroidit Leicester

Lundi 23 Novembre 2020 - 17:00 Milan et Ibrahimovic, fortes têtes à Naples

Lundi 23 Novembre 2020 - 17:00 Calendrier de la Botola Pro 1 de football