LibéSPort




Zoom





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Eliminatoires de la CAN 2012 : L'avenir du Onze national se joue à Dar Es-Salaam

Samedi 9 Octobre 2010

Eliminatoires de la CAN 2012 : L'avenir du Onze national se joue à Dar Es-Salaam
C'est aujourd'hui samedi que l'équipe nationale jouera sa rencontre contre la Tanzanie pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2012. Un match décisif pour la suite de la compétition puisque les coéquipiers de Chamakh avaient été tenus en échec à domicile lors de leur première sortie par l'équipe nationale centrafricaine. Heureusement que l'Algérie avait essuyé le même revers à domicile contre la Tanzanie et qui joue ce dimanche contre le Onze centrafricain. Un résultat qui en dit long sur la capacité et l'homogénéité du Onze tanzanien. Critère qui fait défaut au groupe de Gerets, l'éternel absent à la télécommande magique. La rencontre de Dar Es-Salaam ne sera pas facile, car le point arraché en terre algérienne donnera des ailes aux Tanzaniens qui auront le moral gonflé à bloc et bénéficieront du soutien de leur public et des conditions climatiques. Il est certain aussi qu'ils profiteront de l'anarchie technique qui règne dans le camp marocain. Un entraîneur absent, une concentration européenne qui n'a rien à voir avec les conditions du match de Dar Es-Salaam et un groupe au profil bas sur le plan collectif. Certes ce ne sont pas les individualités qui manquent dans le groupe de Gerets; cependant, notre Onze national souffre atrocement de l'absence d'un style de jeu et d'une stratégie collective sur l'aire du jeu. Normal dirait-on ! Un groupe sans entraîneur ou avec un coach qui supervise à distance tout, en entraînant un autre club. Ce n'est pas évident ! On pourrait avoir les meilleurs joueurs du monde dans une équipe privée d'encadrement technique, ils donneraient du spectacle, de l'exhibition certes mais ils ne pourraient être ni compétitifs ni efficaces. Et une petite équipe homogène, solidaire et bien coachée pourrait facilement battre ces as du ballon rond. En définitive, notre Onze national n'est pas dans de bonnes conditions pour aller loin dans cette compétition continentale, devenue un grand rendez-vous suivi à travers le monde. A Dar Es-Salaam, une victoire s'avère nécessaire pour envisager le reste de la compétition avec espoir et confiance. Les Tanzaniens seront difficiles à battre à domicile, mais la mission reste possible. Entraîné par le Danois Polson, le Onze national tanzanien n'a pas un grand palmarès et n'est pas une foudre de guerre ni en Coupe d'Afrique ni en éliminatoires du Mondial. Cependant, c'est un groupe composé de jeunes joueurs disciplinés tactiquement, ambitieux et enthousiastes mais qui restent réalistes : "Nous devons garder les pieds sur terre. Il s'agissait d'un premier match et les éliminatoires ne font que commencer. Nous avons encore beaucoup de pain sur la planche".  Les Tanzaniens pourraient facilement donner du fil à retordre au Onze national. C'est le cas du premier match où l'on a buté contre une équipe centrafricaine très modeste à l'échelle continentale. On ne le répétera jamais assez, nos joueurs sont plus talentueux et la plupart d'eux évoluent dans des championnats professionnels, mais cela reste insuffisant pour en faire une équipe efficace qui gagne. Pour sa part, l'entraîneur national adjoint Dominique Cuperly reste confiant : "  Les joueurs marocains sont en forme et prêts à tout faire pour gagner contre la Tanzanie ", a-t-il indiqué, mardi à Amsterdam. Même son de cloche de la part des joueurs : ""Le match contre la Tanzanie est très important pour nous, particulièrement après avoir concédé un nul à domicile et perdu 2 points précieux. On se doit de se rattraper en ramenant les trois points de la Tanzanie ", a déclaré Youssef Hadji. De toute façon, un nul ou une défaite éloigneraient les "protégés" de Gerets de leur objectif. Selon le ministre Belkhayat, Gerets  sera disponible le 15 novembre.

KAMAL MOUNTASSIR

Lu 300 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe