Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Drogba se décidera vite pour briguer la présidence de la fédération ivoirienne




Didier Drogba "se décidera vite" pour briguer ou non la présidence de la fédération ivoirienne de football (FIF), a affirmé jeudi le dirigeant d'un club de première division de Côte d'Ivoire, à l'issue d'une rencontre avec l'ancien attaquant international.
"Je lui ai dit qu'il faut qu'il se décide vite. Il a répondu qu'il se décidera vite", a déclaré le président de l'Afad Laurent Boli lors d'un point de presse, alors que l'ancien attaquant vedette de Chelsea, retraité depuis un an, est pressenti depuis des mois pour prendre la tête de la FIF. L'ex-capitaine de la sélection a rencontré mercredi et jeudi à Abidjan des dirigeants des clubs des trois premières divisions nationales. Il n'a pas souhaité s'exprimer devant la presse.
"Il nous a fait part de sa vision. Nous sommes là pour le même objectif, la passion du foot", a expliqué Laurent Boli.
"Le football ivoirien enregistre de maigres résultats alors que c'est une grande nation. Il (Drogba) en souffre", a-t-il poursuivi.
Héros dans son pays, Didier Drogba a clairement laissé entendre à plusieurs reprises qu'il souhaitait se porter candidat à la présidence de la FIF, qui est prévue en fin d'année.
Mais celui qui est depuis juillet collaborateur du président de la Confédération africaine de football (CAF) Ahmad Ahmad ne s'est pas encore déclaré officiellement.
"Je veux qu'on repense le football avec une vision nationale pour (le) développer", avait déclaré Drogba en septembre. "Les moyens sont là, il y a le talent, il y a le potentiel, il est sous-exploité", avait assuré l'ex-buteur de Marseille.
L'actuel président de la FIF, Augustin Sidy Diallo, en poste depuis 2011, en est à son dernier mandat. Le football ivoirien est dans l'impasse depuis le sacre à la Coupe d'Afrique des nations 2015, avec des résultats décevants depuis.
Les Eléphants ont été éliminés de l'édition 2019 de la CAN dès les quarts de finale, par l'Algérie, futur vainqueur.
Ils avaient été sortis dès le premier tour à la CAN-2017 et n'étaient pas parvenus à se qualifier pour le Mondial-2018, après avoir participé aux trois précédentes éditions (2006, 2010, 2014).

Samedi 16 Novembre 2019

Lu 1440 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:38 Jaime Pacheco nouvel entraîneur du Zamalek

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:36 Le Raja et la RSB assurent l’ essentiel

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La FRMF arrête le programme des dernières journées