Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Baisse de 38% des IDE à fin mai

Le flux des investissements directs étrangers (IDE) au Maroc a baissé de 38,4% à 8,2 milliards de dirhams (MMDH) à fin mai 2018, contre 13,2 MMDH un an auparavant, selon l'Office des changes.
Cette évolution est due à la hausse des dépenses de 1,3 MMDH, associée à la baisse des recettes (-3,8 MMDH), explique l'Office des changes dans ses indicateurs préliminaires des échanges extérieurs du mois de mai 2018.
S'agissant des recettes des Marocains résidant à l'étranger (MRE), elles ont progressé de 9,7% durant les cinq premiers mois de 2018 à 26,8 MMDH contre 24,4 MMDH à fin mai 2017, relève la même source.
La balance Voyages laisse, quant à elle, apparaître un excédent en hausse de 18,1% à 20,5 MMDH à fin mai 2018 contre 17,4 MMDH une année plus tôt.
Cette évolution s'explique par l’amélioration des recettes de 15% à 27,1 MMDH (23,6 MMDH en 2017) et un accroissement moindre des dépenses de 6,3% à 6,6 MMDH.

Aggravation du déficit commercial
de 10,7% à fin mai


Le déficit de la balance commerciale s'est aggravé de 10,7% à près de 85,3 milliards de dirhams (MMDH) à fin mai 2018 contre 77 MMDH durant la même période un an auparavant, selon l'Office des changes.
Les importations ont atteint 202 MMDH, en augmentation de 9,7%, alors que les exportations se sont améliorées de 8,9% pour se chiffrer à 107,1 MMDH, précise l'Office des changes dans ses indicateurs préliminaires des échanges extérieurs du mois de mai 2018.
Le taux de couverture des importations par les exportations s'est ainsi établi à 57,8% au titre des cinq premiers mois de 2018 contre 58,2% un an auparavant, fait savoir la même source.
L'accroissement des importations s'explique essentiellement par la hausse des produits bruts de 25,9%, des biens d'équipement (+13,4%), des produits énergétiques (+12,5%) et des produits finis de consommation (+7,8%).
L'évolution des exportations est attribuable, quant à elle, à la progression des ventes de la quasi-totalité des secteurs, principalement l'aéronautique de 19,9%, l'automobile (+18%), et les phosphates et dérivés (+9,8%), ajoute la même source.

Jeudi 21 Juin 2018

Lu 228 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés