Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Les touristes marocains en tête des arrivées à Agadir au premier trimestre

Les Marocains arrivent en tête de la clientèle des différents établissements d'hébergement touristique à Agadir durant le premier trimestre de l'année en cours, soit un total de 61.690 visiteurs.
Selon les données du Conseil régional du tourisme (CRT), le nombre de touristes en provenance des différentes villes marocaines a progressé de 2,29% par rapport à la même période 2017. Le marché français arrive en seconde position avec 41.950 touristes contre 33.529 un an auparavant suivi du marché allemand qui a, néanmoins, accusé un recul de 13,82% au premier trimestre de cette année avec 29.331 visiteurs contre 34.036 pour la même période de l'année dernière. Les arrivées des touristes en provenance du Royaume-Uni ont augmenté, par contre, de 25,69% passant de 19.670 à 24.723 durant les trois premiers mois de 2018.
En termes de classement par unité d'hébergement, les villages touristiques arrivent en première position avec un total de 51.182 touristes suivis des hôtels classés 4 étoiles avec 47.338 visiteurs et les hôtels 5 étoiles qui ont accueilli 43.837 touristes.
Par ailleurs, le taux d’occupation moyen dans les hôtels classés de la capitale du Souss durant cette période a atteint 52,01%.
D'après les statistiques du CRT, le nombre total des touristes ayant séjourné dans la ville a enregistré une hausse de 14,16% passant de 202.488 à 231.165 durant le premier trimestre de l'année en cours.

Accélération à 5,5% de la croissance de la masse monétaire en mars 2018

Le rythme de progression de l'agrégat monétaire M3 a progressé de 5,5% en mars dernier après 5,1% en février 2018, pour se chiffrer à 1.263,4 milliards de dirhams, indique Bank Al-Maghrib (BAM).
Cette évolution est principalement le résultat de l’accélération du rythme de croissance des dépôts à vue auprès des banques à 8,1% après 6,5% et de celui de la circulation fiduciaire à 8,5% au lieu de 7,6%, explique BAM dans ses statistiques monétaires du mois de mars 2018, publiées lundi. En revanche, les comptes à terme ont accusé une baisse de 1% après une hausse de 0,1%, alors que les titres d’OPCVM monétaires ont vu leur baisse s’accentuer à 9,6% après 7,4%, ajoute BAM.
Par ailleurs, l’évolution de M3 recouvre une hausse de 22% au lieu de 11,5% des créances nettes sur l’Administration centrale, une atténuation de la baisse des réserves internationales nettes de 5,9% à 5% et une décélération du rythme de progression du crédit bancaire à 3,1% après 3,9% en février, fait savoir BAM. En glissement mensuel, l’agrégat M3 a enregistré, en mars 2018, une hausse de 0,9%. Cette évolution est attribuable principalement à l’augmentation de 3,4% des créances nettes sur l’Administration centrale et de 0,6% du crédit bancaire.

Vendredi 4 Mai 2018

Lu 261 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés