Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Al Akhawayn

Une association active dans la réhabilitation des cimetières à Meknès a remporté, mercredi soir, le Prix du ‘’Leader de l’année’’ de l’Institut de développement du Leadership (LDI), relevant de l’Université Al Akhawayn à Ifrane. Créée en 2013, ‘’l’Association des œuvres sociales des employés des cimetières’’ œuvre à l’entretien et la réhabilitation des cimetières et à l’amélioration des conditions sociales de ses membres.
Le deuxième prix de cette huitième édition, dont les résultats ont été annoncés lors d’une cérémonie organisée au sein de l’université, a été décerné à ‘’l’Association espoir pour le développement et la formation’’ à Meknès.
L’association est active dans les domaines de la lutte contre la pauvreté et l’analphabétisme, le soutien des orphelins et des femmes célibataires, la promotion de la santé et l’amélioration des conditions de scolarisation.
Le LDI a attribué le troisième prix à l’Association ‘’Smile Makers’’ à Meknès. Fondée en 2016, l’association vise à appuyer les catégories marginalisées et lutter contre la pauvreté. Le choix a été porté sur ces trois associations parmi huit au total s’activant dans la région Fès-Meknès.

Stupéfiant

Les services de police au port de Tanger ville ont procédé, dimanche, à l'arrestation d’un ressortissant espagnol soupçonné de trafic international de drogue.
Les éléments de police ont ainsi mis la main sur 17,5 kg de chira, soigneusement dissimulés dans les quatre roues d'un véhicule utilitaire, et arrêté le mis en cause (65 ans), qui se dirigeait vers la ville espagnole de Tarifa, indique une source policière.
Et de préciser que les éléments de police, qui ont soupçonné l'existence de drogue, ont procédé à un contrôle manuel rigoureux de la voiture, qui a été soumise auparavant à un contrôle par scanner.
Le mis en cause sera présenté à la police judiciaire de Tanger pour complément d'enquête, sous la supervision du parquet général compétent.

El Jadida

La quatrième édition du Festival de l’enfant, dont la cérémonie de clôture a eu lieu samedi, a fait la part belle à l'éducation tout en mettant en valeur le patrimoine de la région. Organisée à Ouled Ghanem et Sidi Abed du 5 au 7 courant par l’Association provinciale des affaires culturelles d’El Jadida (APAC) en partenariat avec le groupe OCP, et le Conseil provincial d’El Jadida, cette manifestation destinée aux enfants de toute la région, tablait sur le divertissement, mais œuvrait aussi pour faire la part belle à l’éducation.
Au menu de cette manifestation, initiée en collaboration avec la Direction provinciale du ministère de la Culture d’El Jadida, la Direction provinciale de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, ainsi que la Direction provinciale de la jeunesse et des sports d’El Jadida, figuraient des spectacles de théâtre, de marionnettes, des concerts de musique et des jeux, ainsi que des ateliers d’arts plastiques et de lecture de cinéma et de contes. Le public a, en outre, suivi avec beaucoup d’intérêt des ateliers en programmation neurolinguistique en calcul mental afin de permettre aux enfants de maîtriser les bases du langage et d’apprendre à calculer sans aide extérieure.

Mardi 10 Avril 2018

Lu 424 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.