Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des pertes record pour les clubs de Serie A


La saison 2019-20, marquée par l'interruption des compétitions en raison de la pandémie de coronavirus, a entraîné une perte record de 770 millions d'euros pour les vingt clubs de Serie A, selon une estimation publiée dimanche par la Gazzetta dello sport. Ce chiffre, encore officieux, constituerait le plus gros déficit cumulé de la première division italienne, au-delà du précédent de la saison 2002-03 (perte de 536 M EUR), selon les calculs du quotidien sportif milanais. Plusieurs clubs italiens ont déjà officialisé ces dernières semaines des pertes majeures. Une situation comptable difficile accentuée par la pandémie de coronavirus qui a entraîné une suspension des compétitions nationales et européennes et des effets financiers en termes de recettes télévisées notamment: le championnat ne s'était achevé que cet été, soit au-delà de la clôture des comptes de l'exercice 2019- 2020. La Juventus Turin a annoncé un déficit de 89,7 millions d'euros pour l'exercice clos au 30 juin 2020, soit sa troisième année consécutive dans le rouge. L'AC Milan a vu ses comptes plonger avec un trou de 195 M EUR, tout comme l'AS Rome avec plus de 200 M EUR. Fin novembre, l'Inter Milan devrait approuver des comptes en déficit de quelque 100 millions pour 2019-2020. La Gazzetta dello sport a établi ce chiffre global de 770 millions d'euros en se basant sur "l'examen des comptes déjà publiés et sur les informations financières officieuses obtenues au sein des autres clubs". La pandémie de coronavirus a accentué les difficultés économiques de la Serie A, qui affichait déjà des pertes cumulées de près de 300 millions d'euros sur la saison 2018-19. Les clubs ont récemment obtenu un nouveau délai, jusqu'au 1er décembre, pour régler des arriérés de salaires remontant pour certains jusqu'à juillet. Pour le quotidien sportif italien, ces mauvais chiffres sont surtout de mauvais augure pour la saison 2020-21 qui, au contraire de la précédente, risque de pâtir davantage encore de la pandémie de coronavirus: elle pourrait en effet se dérouler totalement à huis clos, à l'exception des quelques semaines où les stades italiens ont pu accueillir un maximum de 1.000 spectateurs, fin septembre, début octobre.

Libé
Lundi 16 Novembre 2020

Lu 320 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:00 Mondial biennal: La Fifa convoque un sommet

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:00 Ligue des champions: Ronaldo libère Manchester

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:00 Classement FIFA: L’EN dans le Top 30

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS