Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Daech jette son dévolu sur “le Grand Sahara ”

Grosse menace terroriste sur la Mauritanie, le Mali, leTchad, le Burkina Faso, le Niger … voire plus


Les menaces terroristes planent de plus belle sur la région du Sahara et du Sahel. Des journaux européens ont mis en garde contre les dangers réels que représente la montée en puissance des réseaux terroristes opérant dans la région et qui menacent quasiment tous les pays de l’Afrique de l’Ouest dont la Mauritanie, le Mali, le Tchad, le Burkina Faso, le Niger... Selon le site d’information mauritanien Anbaa.info, Daech entend, dans ce cadre, convertir « le Grand Sahara en un nouveau front, ce qui pourrait l'aider à compenser les pertes qu’il a enregistrées sur d'autres fronts ». Et le même site d’ajouter : « En ciblant le « Grand Sahara », Daech signifie à tous les pays environnants qu’ils ne seront plus en sécurité », ajoutant que ce groupe terroriste « a réussi à se frayer un chemin vers le Sahara, en prenant d'assaut la forêt de Sambisa au Nigeria, qui est d'une importance stratégique ». La menace que le soi-disant Etat islamique (EI) fait peser sur cette région a constitué l’un des axes majeurs de la réunion ministérielle de la coalition mondiale contre Daech qui a entamé hier ses travaux à Rome, avec la participation du Maroc. Le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, a mis en garde, dans un article publié dimanche 27 juin par le Warrington Guardian, contre la menace croissante du terrorisme en Afrique Une coalition internationale doit travailler de concert pour « s'assurer qu'il n'y a pas de refuges sûrs » pour l’EI, a-t-il ajouté. Et, dans son discours devant les participants à la réunion de Rome, il a affirmé que « le Royaume-Uni reconnaît la menace persistante et reste absolument attaché à la défaite durable de Daech. Et d’ajouter : « La coalition doit travailler la main dans la main pour faire face à cette menace pressante et cibler les défis à long terme qui sont exploités par ceux qui prônent la violence et le terrorisme ». «Nous devons maintenir la pression sur Daech, partout où son influence empoisonnée se répand, sinon il exploitera toute opportunité pour se rétablir », a encore souligné le responsable britannique. Il y a lieu de signaler que Nasser Bourita représente le Maroc à cette réunion organisée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de l'Italie, Luigi Di Maio, et par le Secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken. Selon la MAP, les ministres qui y prennent part discuteront des moyens de maintenir la pression sur les résidus de Daech en Irak et en Syrie et de contrer les réseaux de l'EI ailleurs, notamment en Afrique. Ils devraient également évaluer les priorités pour les lignes d'effort de la Coalition liées à la stabilisation, aux combattants terroristes étrangers, au financement de la lutte contre Daech et aux efforts de contre-propagande. A signaler également que le Maroc n’a cessé de tirer la sonnette d’alarme contre les menaces terroristes qui planent sur le continent africain. Ainsi, lors de la cérémonie d’ouverture à Rabat du Bureau Programme des Nations unies pour la lutte contre le terrorisme et la formation en Afrique (ONUCT), le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a mis en exergue « la tendance alarmante d'une montée de plus en plus dangereuse de la menace terroriste en Afrique ». « Il y a plus d'une décennie, le terrorisme était considéré comme une menace externe (et extrinsèque) pour l'Afrique. Aujourd'hui, le terrorisme a trouvé foyer sur le continent », a-t-il précisé, ajoutant qu' « à une époque où les efforts de lutte contre le terrorisme se concentraient sur d'autres parties du monde, certains étaient persuadés que la plupart des régions africaines étaient à l'abri de la propagation de ce fléau ». 

​Coalition

La Coalition mondiale contre Daech a été créée en 2014 avec l'objectif de venir à bout de ce groupe terroriste. Elle rassemble aujourd'hui 83 pays et organisations internationales. Elle est active dans les domaines de la contre-propagande, de la lutte contre le financement du terrorisme, de la lutte contre les combattants terroristes étrangers ainsi que de l'aide à la stabilisation et à la reconstruction des territoires libérés de l'emprise de Daech. La réunion ministérielle de Rome vise à montrer l'unité des Etats et des organisations membres de la coalition et à souligner que la lutte contre Daech doit continuer jusqu'à son élimination définitive.

M.T
Mardi 29 Juin 2021

Lu 523 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS