Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Création à Sousse du Réseau des partis démocratiques d’Afrique du Nord

Cette instance dont l’USFP fait partie tiendra sa prochaine réunion à Tanger




Le Réseau des partis démocratiques dans la région d'Afrique du Nord, une haute instance provisoire chargée de la coordination entre les partis progressistes nord-africains, vient de voir le jour dimanche à Sousse, en Tunisie.
La création de cette instance, qui tiendra sa prochaine réunion avant la fin de l'année 2018 à Tanger, a été annoncée au terme des travaux de la conférence des partis progressistes dans la région de l'Afrique du Nord organisée, samedi et dimanche, à Monastir et Sousse à l'initiative du Mouvement Machrou Tounes. Cette instance restera ouverte à tous les autres partis politiques démocratiques de tous les pays de la région, ont indiqué ses membres fondateurs.
Outre «Machrou Tounes», l'instance regroupe l’Union socialiste des forces populaires, le Parti authenticité et modernité  et le Front des forces démocratiques (Maroc), ainsi que Talaie El Hourriyet, le Front El Moustakbal et le Rassemblement pour la culture et la démocratie (Algérie), en plus de trois partis libyens Haraket El Moustakbal, le Parti Libya Al-Omma et le «Parti de la coalition républicaine. L'instance est, également, composée du parti mauritanien Rassemblement pour la Mauritanie.
Les dirigeants de ces partis ont convenu d'échanger les expériences et de renforcer la coopération et la coordination aux niveaux des formations politiques, des parlementaires, des femmes et des jeunes, ainsi que dans les domaines économique et culturel, outre le rapprochement des points de vue politique entre eux sur diverses questions d'intérêt commun à travers l'organisation de réunions annuelles.
Les représentants de cette instance ont souligné que ces partis s'emploieront à formuler des propositions pour surmonter les défis auxquels sont confrontés les pays de la région, ainsi que les obstacles qui ont empêché la réussite de l'Union du Maghreb. Ils ont affirmé la volonté de leurs partis de coordonner leurs positions de solidarité avec les causes justes et de continuer à lutter contre le terrorisme, l'extrémisme et la propagation anarchique des armes qui est devenue, ont-ils dit, une menace réelle pour les peuples de la région et la cohésion de leurs sociétés.

Mardi 17 Avril 2018

Lu 642 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés