Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Commission des pétitions: Présentation de deux propositions de loi organiques


Habib El Malki, président de la Chambre des représentants, a présidé, lundi 16 novembre courant au siège de la Chambre, une réunion avec les membres de la commission des pétitions, présidée par Rachid El Abdi. Ladite réunion a été consacrée à la présentation de deux propositions de loi organique modifiant et complétant la loi organique N°64.14 fixant les conditions et les modalités d’exercice du droit de présenter des motions en matière législative, et la loi organique N°44.14 déterminant les conditions et les modalités d’exercice du droit de présenter des pétitions aux pouvoirs publics. Lors de cette rencontre, les membres de la commission des pétitions ont fait état d’un certain nombre d’obstacles et de difficultés ayant trait à l’exercice parles citoyennes et les citoyens de leur droit constitutionnel de présenter des motions en matière législative, ainsi que celui de présenter des pétitions aux pouvoirs publics, en particulier celles adressées au président de la Chambre des représentants. Prenant en compte les expériences internationales et les recommandations de la journée d’étude organisée par la commission des pétitions au sein de la Chambre des représentants en début d’année sous le thème :«La démocratie participative entre contraintes de la réalité et perspectives d’amélioration», la commission a recommandé d’amender les deux lois organiques précitées de manière à contribuer au développement de la pratique démocratique dans notre pays. Pour sa part, le président de la Chambre des représentants a souligné que la démocratie participative est l’un des piliers de la Constitution de 2011, relevant l’importance de la simplification des procédures relatives aux pétitions et aux motions en matière législative, de manière à permettre aux citoyennes et aux citoyens l’exercice total de ce droit constitutionnel. «La démocratie participative est un acquis constitutionnel important, et l’action dans le cadre des institutions est le meilleur moyen pour répondre aux préoccupations des citoyens», a-til ajouté. Il a été convenu de commencer des consultations avec les organes et les structures de la Chambre à propos des deux propositions de loi organique, et d’assurer la coordination avec le gouvernement concernant l’amendement des deux lois organiques N°64.14 et N°44.14

Libé
Mardi 17 Novembre 2020

Lu 189 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS