Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Comment les céréales complètes protègent des maladies




Comment les céréales complètes protègent des maladies
Des chercheurs ont découvert l'une des raisons pour laquelle la consommation de grains entiers est bonne pour la santé. Et cela a un lien avec la production dans l'intestin de l'« hormone du bonheur », la sérotonine.
Bien que les mécanismes en jeu ne soient pas encore bien compris, des études ont déjà montré que manger régulièrement des céréales complètes permettrait de diminuer les risques de maladies chroniques comme le diabète de type 2 ou les maladies cardiovasculaires, ainsi que le risque de cancer. Des chercheurs de l'Université de la Finlande orientale et du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) pensent avoir fait un pas dans la compréhension des bienfaits des grains entiers. Dans une nouvelle étude, publiée dans l'American Journal of Clinical Nutrition le 26 avril, ils expliquent comment les céréales complètes aident à réguler les niveaux de sérotonine dans l'intestin, le deuxième cerveau.
La sérotonine, surnommée « hormone du bonheur », est un neurotransmetteur du cerveau qui aide l'organisme à gérer les humeurs. Lorsqu'elle est produite à des taux équilibrés, principalement dans les intestins, elle empêche de se sentir stressé, anxieux ou déprimé. Ses effets sont en fait opposés à ceux de la dopamine, qui encouragent la prise de risque et enclenchent le système de récompense. La sérotonine est aussi impliquée dans la régulation du cycle circadien ou la mobilité digestive. Son augmentation dans le sang est également associée à des taux de glycémie élevés.
Pour les besoins de l'expérience, les scientifiques ont fait manger à 15 participants six à dix tranches de pain blanc par jour pendant quatre semaines. Les volontaires ont ensuite, pendant le même temps, mangé la même quantité d'un pain de seigle complet. Des échantillons de plasma à jeun ont été prélevés à la fin de chaque période pour être comparés. La consommation de seigle complet a finalement entraîné une baisse significative des concentrations de sérotonine, par rapport à la consommation de pain pauvre en fibres.
Les chercheurs ont aussi testé si l'ajout de céréales complètes dans le régime alimentaire modifiait cette production dans l'intestin chez la souris. Pendant neuf semaines, l'alimentation des rongeurs a été supplémentée avec du son de seigle, du son de blé ou de la farine de cellulose. Finalement, ceux qui consommaient du son de seigle et du son de blé présentaient un taux de sérotonine significativement plus faible dans leur côlon.
« On sait que les grains entiers réduisent le risque de diabète, et sur la base de ces nouveaux résultats, l'effet pourrait au moins en partie être dû à une diminution des taux sanguins de sérotonine », explique la coauteure de l'étude Kati Hanhineva dans un communiqué. Son équipe se penche particulièrement sur l'association de l'hormone avec le cancer colorectal. « Certaines études récentes ont montré que les taux de sérotonine dans le sang étaient plus élevés chez les patients cancéreux que chez les témoins sains », complète Pekka Keski-Rahkonen, du CIRC.

Samedi 18 Mai 2019

Lu 625 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com