Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Comment expliquer l'effondrement du Bitcoin


Libé
Jeudi 27 Mai 2021

Après avoir tutoyé des sommets il y a un mois, à 64.863 dollarsl'unité, le bitcoin, la plus célèbre des cryptomonnaies, a vu sa valeur chuter de plus de 50% à 31.227 dollars (valeur du dimanche 24 mai à 17h44 GMT). Sur les sept derniers jours seulement, le bitcoin, qui domine à 45,8% la capitalisation globale des cryptomonnaies,s'est effondré de 29,45%, selon le site spécialisé "coinmarketcap", faisant encore parler de son extrême volatilité. Et il n'est pas le seul. L'Ethereum, la deuxième plus grande cryptomonnaie en valeur de marché, a fondu de 40,42% (base hebdomadaire), Cardano de plus de 40%, le Dogecoin de 37,90%, Binance Coin de 54,14%..., rapporte la MAP. Bref, aucune des Top 100 des cryptomonnaies listées sur la plateforme Coinmarketcap n'a pu échapper à cette tendance baissière. Entre le 17 et le 23 mai, c'est 740 milliards de dollars qui sont partis en fumée sur le marché des crypto. Alors comment s'explique cette glissade ? Est-ce le début de la fin des cryptomonnaies ?

"Pas du tout. Cette correction est le résultat de prise de bénéfice de certains gros investisseurs, qui ont compris avant tout le monde que le cours des crypto-monnaies a atteint son plafond au vu de la situation macroéconomique", nous explique Hicham Sadok, professeur d'économie et de finance à l'Université Mohammed V de Rabat. Dans une déclaration à la MAP, l'universitaire relève que la hausse dernière des cryptomonnaies était anormale, voire même "exagérée" pour plusieurs raisons d’ordre macroéconomique. "Le regain d’inflation et l’intérêt des marchés de matières premières pour les investisseurs font que ces derniers commencent à solder leurs positions sur les cryptomonnaies pour se positionner sur les matières premières", précise-t-il. Par ailleurs, l'universitaire souligne que les annonces du directeur général et fondateur de Tesla et SpaceX, Elon Musk, et la Chine ont accéléré cette tendance. "Le PDG de Tesla, Elon Musk, avait déclenché ce mouvement de baisse le mercredi 12 mai, en dénonçant la consommation d'énergie folle de la production du bitcoin et en disant ne plus l'accepter comme moyen de paiement des voitures électriques de son groupe", rappelle M. Sadok.

"Tesla a suspendu les achats de voitures avec des bitcoins. Nous sommes inquiets du recours de plus en plus important aux combustibles riches en carbone pour miner des bitcoins, surtout le charbon qui a les pires émissions de tous les combustibles", avait, en effet, tweeté Elon Musk, estimant que la cryptomonnaie ne doit pas compromettre l'environnement. Et de poursuivre: "Tesla ne vendra pas de bitcoins et nous l'utiliserons pour des transactions dès que le minage passera aux énergies plus durables". M. Sadok explique, en outre, que les marchés des cryptomonnaies subissent une cascade de mauvaises nouvelles qui alimentent ce mouvement baissier. Le dernier coup de canon vient en effet de Chine. "Les autorités chinoises ont interdit mardi aux institutions financières, dont les banques et les entreprises de paiements, de proposer à leurs clients tout service lié aux cryptomonnaies, en mettant publiquement en garde les investisseurs contre le caractère spéculatif de cette catégorie d'actifs financiers", a t-il soutenu, expliquant cette décision par la volonté des autorités chinoises de favoriser leur monnaie numérique de banque centrale (MNBC).

De même, le vice-Premier ministre chinois, Liu He, qui préside le Comité de développement de la stabilité financière, a déclaré vendredi que la Chine va réprimer les activités de production et de trading du bitcoin pour lutter contre les risques financiers. Rappelons qu'au Maroc, Bank Al-Maghrib (BAM) avait annoncé la création d’un comité institutionnel dédié à la thématique MNBC.

La réglementation des changes interdit l'utilisation de monnaies virtuelles dansles transactions financières avec l'étranger. L'investissement à l'étranger dans les cryptomonnaies comme actif, ou toute autre forme d'investissement, n'est pas permis par la réglementation des changes en vigueur. Le Bitcoin s'échangeait à 38.410 dollars, ce lundi vers 14H (GMT+1), en hausse de 11,92% ces dernières 24 heures. La capitalisation totale des cryptomonnaies s’élève à plus de 1.610 milliards de dollars


Lu 458 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS