Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Christian Cambon : La France est aux côtés du Maroc pour exiger la libre circulation à El Guerguarat




La France est aux côtés du Maroc, son "meilleur allié" en Afrique, pour exiger la libre circulation du trafic à El Guerguarat, a déclaré, vendredi, Christian Cambon, président de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat français. "La France est aux côtés du Maroc pour exiger la libre circulation du trafic à El Guerguarat et maintenir le cessez-le-feu avec le Polisario. Le Maroc, meilleur allié de la France en Afrique", a-t-il écrit dans un tweet, après une rencontre avec l'ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa.

Récemment et alors que la tension était vive au niveau de la zone tampon d'El Guerguarat, bloquée par les milices du polisario, Christian Cambon, également président du groupe d’amitié interparlementaire France-Maroc du Sénat, avait réitéré, au nom du groupe, son appel "à une solution pacifique et négociée (de la question du Sahara) sous l'égide du Conseil de sécurité des Nations unies, s'inspirant de la proposition de large autonomie préconisée par le Royaume du Maroc".

Récemment et alors que la tension était vive au niveau de la zone tampon d'El Guerguarat, bloquée par les milices du polisario, Christian Cambon, également président du groupe d’amitié interparlementaire France-Maroc du Sénat, avait réitéré, au nom du groupe, son appel "à une solution pacifique et négociée (de la question du Sahara) sous l'égide du Conseil de sécurité des Nations unies, s'inspirant de la proposition de large autonomie préconisée par le Royaume du Maroc".

Libé
Dimanche 22 Novembre 2020

Lu 447 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.