Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ces mystérieux objets au-delà de Neptune




Ces mystérieux objets au-delà de Neptune
Il est perdu dans l'immensité des confins du système solaire à 18 milliards de kilomètres de la Terre. Surnommé Farout (far out, "lointain" en anglais), 2018VG18 est désormais le corps du système solaire le plus éloigné jamais observé. Il est situé entre 120 et 125 unités astronomiques (UA), soit quatre fois plus loin du Soleil que la dernière planète connue, Neptune. C’est ce qu’ont déterminé les premières mesures réalisées à Hawaii (Etats-Unis) en novembre 2018 avec le télescope japonais Subaru, puis en décembre et janvier avec les deux télescopes Magellan de Las Campanas (Chili). En repérant ce petit corps glacé, les Américains Scott Sheppard, de la Carnegie Institution for Science à Washington, David Tholen, de l’université de Hawaii, et Chad Trujillo, de l’université d’Arizona du Nord, permettent de jeter une lumière nouvelle sur les très nombreux objets qui peuplent les confins du système solaire.
Car ce n’est pas la première fois qu’un objet situé au-delà de l’orbite de Neptune est découvert. Depuis 25 ans, les détections se succèdent, venant confirmer une hypothèse émise en 1943 par l’Irlandais Kenneth Edgeworth puis l’Américano-Néerlandais Gerard Kuiper huit ans plus tard. A l’époque, ce dernier soupçonne en effet Pluton (découvert en 1930) d’usurper sa qualité de planète. Selon lui, elle ne serait qu’un corps, parmi des milliers d’autres, gravitant dans un disque au-delà de Neptune. Bingo ! Désormais, les chercheurs en recensent environ 2500, la plupart en orbite circulaire et formant un anneau entre 32 et 50 UA, la fameuse ceinture de Kuiper. Les chercheurs les appellent des "objets classiques" ou "cubewanos", du nom de 1992QB1 (prononcez "QB one"), le premier découvert en 1992 par Jane Luu et David Jewitt. Pluton, rétrogradée au rang d’objet transneptunien en août 2006, en fait désormais partie, comme les "plutinos", la vingtaine de corps qui lui ressemblent et qui sont coincés sur une orbite dite en résonance avec Neptune, puisqu’ils effectuent deux tours du Soleil quand Neptune en effectue trois.

Mercredi 24 Avril 2019

Lu 269 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com