Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Campagne anti-Maroc au Parlement européen: Le décryptage de l’ex-congressman américain, Michael Flanagan


Libé
Lundi 13 Février 2023

"Les raisons cachées derrière les attaques du Parlement européen contre le Maroc", est le titre d’une longue analyse que vient de publier l’ancien congressman américain, Michael Flanagan, qui fustige “une ingérence directe” dans les affaires d’un Etat souverain et décrypte les dessous d’une campagne “systématique” aussi injuste que fantaisiste.

Sur les colonnes du magazine américain Newslooks, l’homme politique et fin analyste des questions internationales souligne que les agissements des eurodéputés "vont au-delà de l'engagement politique et diplomatique ordinaire entre États et institutions", relevant que ces attaques constituent une "ingérence directe" dans les affaires internes d'États souverains.

Dans son décryptage des visées de cette campagne, il y voit "la main de l'Algérie" et une réaction hostile aux choix du Maroc aux plans socio-économiques, son ferme attachement à la défense de ses causes, et pour la diversification de ses partenaires avec l’Afrique et le reste du monde, avant de s’interroger : qui serait contre la reprise des relations entre le Royaume et Israël ou la consolidation des relations avec les Etats-Unis “après la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara”?.
“Je crois qu'il y a un agenda caché.

Il ne fait aucun doute que les plans de développement économique ainsi que les programmes de développement des droits de l'Homme que SM le Roi Mohammed VI a parrainés depuis son intronisation ont suscité l'inquiétude de certains pays européens et leurs ambitions mesquines”, constate l’analyste américain.

Ces développements ne sont “pas résolument dans l'intérêt de l'Europe en général et de la France en particulier”, poursuit-il tout comme la “direction habile” prise par le Souverain envers l’Afrique.

Dans son analyse, Michael Flanagan relève que “grâce à ses politiques économiques, sa stabilité sociale et politique et sa coexistence religieuse unique, le Maroc est devenu très attractif sur les marchés mondiaux”, ce qui a mis fin, selon lui, à la domination européenne sur les marchés marocains et suscité une “riposte avec de fausses revendications au Parlement européen”.

L’ex-congressman est revenu à cet effet sur la riposte ferme du Parlement marocain à l’ingérence dans les affaires intérieures du Maroc et sa décision unanime de reconsidérer ses relations avec l'Assemblée européenne à Bruxelles.

Aucun doute pour ce fin connaisseur de la région, “le gaz algérien est désormais dans l'esprit des États membres de l'UE. Le prix élevé de l'énergie et la ruée des marchés européens vers l'Algérie en remplacement des contrats perdus dans la guerre d'Ukraine montrent clairement la position actuelle de l'UE de ne pas offenser l'Algérie en aucune façon. Le Maroc doit être calomnié pour satisfaire ses fournisseurs de gaz algériens”.

“En outre, l'Europe a depuis longtemps intérêt à entraver la croissance marocaine sur les marchés mondiaux au-delà des marchés régionaux (c'est-à-dire capturés par l’Europe)”, poursuit-il. “La main de l'Algérie dans cette affaire est évidente”, souligne l’ancien congressman républicain qui fustige un chantage sous forme de “gaz algérien en échange de l'hostilité envers le Maroc”.

A l’adresse des autorités et de l’opinion publique américaines, cet homme politique chevronné estime que “nous devons considérer qu'une attaque diplomatique contre le Maroc est une attaque contre la relation États-Unis/Maroc et notre intérêt stratégique commun en Afrique du Nord et au Moyen-Orient".
"La longue liste de succès et d'excellentes initiatives du Maroc mérite d'être défendue", souligne-t-il.

A la fin de son analyse, l’expert n’a pas manqué d’interpeller l’Europe et ses eurodéputés, avec une série d’interrogations: “N'est-ce pas le Maroc qui a envoyé ses fils pour libérer l'Europe de l'invasion nazie? N'est-ce pas le Maroc qui a envoyé ses fils construire des ponts, des aéroports et des usines en Europe après la Seconde Guerre mondiale ? N’est-ce pas le Maroc qui lutte avec succès contre le problème de l'immigration clandestine vers l'Europe via le détroit de Gibraltar ? N'est-ce pas le Maroc qui démantèle chaque année des centaines de cellules terroristes et assure la sécurité et la sûreté de son peuple ainsi que celui des pays européens ? N'est-ce pas le Maroc qui contribue aux côtés des forces européennes et américaines en toute occasion pour assurer la paix et la sécurité mondiales ? N'est-ce pas le Maroc qui a empêché les nazis de capturer et d'exécuter ses citoyens juifs? N'est-ce pas le Maroc qui a été l'initiateur de toutes les médiations de paix entre Israéliens et Palestiniens? N'est-ce pas le Maroc qui a été le premier pays à reconnaître notre indépendance en 1777 et qui est depuis lors notre fidèle ami ?”.


Lu 2005 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p