Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bourse de Casablanca 2020, une année de montagnes russes





Bourse de Casablanca 2020, une année de montagnes russes
La Bourse de Casablanca, à l'instar des places internationales, a connu une année agitée, durant laquelle le Masi a joué le yo-yo, affichant la correction la plus rapide de son histoire, mais aussi un rattrapage au-delà de toutes les prévisions. C'est à partir de mars, avec l'annonce des premiers cas de contamination à la Covid19 au Maroc et par la suite l'instauration de l'état d'urgence sanitaire, du confinement et la décision de la fermeture des frontières, que la Bourse a commencé sa descente aux enfers. Au 18 mars, le Moroccan All Share index s'affichait à 8.987 points, soit une perte de 26,2% depuis le début de l'année. La casse a été, cependant, limitée grâce à la décision de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) de réduire les seuils de variation quotidienne des cours des instruments financiers. A partir de mai, la place casablancaise a commencé à afficher quelques signes de reprise. Après une période d'hésitation, la Bourse a ensuite accéléré, à partir de fin septembre, sa reprise A date d'aujourd'hui, le principal indice de la Bourse de Casablanca accuse une contre-performance de 6,79%. Le nouvel indice MSI 20 affiche une perte de 7,28%, alors que le Madex enregistre une baisse de 6,89%.

Libé
Jeudi 31 Décembre 2020

Lu 469 fois

Dans la même rubrique :
< >