Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bonne prestation d’El Yamiq pour sa première titularisation au Genoa




Jawad El Yamiq se souviendra de ce 18 avril 2018. Dans cette rencontre de Serie A comptant pour la 33ème journée, face à l’AS Rome, 3ème du championnat et récent bourreau, en Ligue des champions, de Messi et de son Barça, le Marocain de 26 ans a signé une première prestation dans l’ensemble réussie, sous le fanion du Génoa. Il n’a peut-être pas été aussi brillant que le suggère son talent, mais il aura livré un match plein. Placé axe droit dans une défense à trois, l’international marocain, oublié de la liste printanière d’Hervé Renard, a brillé autant par ses interceptions (7) que ses dégagements (6), sans oublier un taux plus qu’honorable de duels aériens gagnés (3/6). Cependant, certaines de ses limites étaient également visibles. A commencer par un manque d’impact flagrant, puisqu’il aura perdu l’ensemble de ses duels défensifs en un contre un (0/5). De plus, son très bon placement, lorsque son équipe défendait bas, tranchait avec sa fébrilité dans ce domaine, en phase de transition.
Mais tout ceci, est largement perfectible et n’enlève rien à la qualité de son match. Car le natif d’Oued-Zem a offert des garanties dans l’animation offensive, à travers cette facilité technique et ce sens du jeu qu’on lui connaît. Il a en l’occurrence été à l’origine de plusieurs mouvements des Rossoblu, grâce à ses passes qui cassent les lignes à 60% de réussite, éliminant par moments plus de quatre adversaires.
Figurant parmi les trois meilleurs joueurs du Génoa (12ème) dans la presse transalpine, et notamment gratifié d’un 6 par la Gazzetta Dello Sport, et d’un 6.5 par Corriere Dello Sport et Tuttosport, Jawad El Yamiq n’a pas pu empêcher la défaite de son équipe (2-1) mais il a démontré une belle capacité d’écoute, du courage et de l’abnégation comme sur la dernière action, où il a empêché, par un tacle rageur, Edin Dzeko d’inscrire un but tout fait dans les arrêts de jeu. Une jolie revanche personnelle pour un joueur qui a longtemps rangé son frein sur le banc ces dernières semaines. Dorénavant et à moins d’un mois du 15 mai, date prévue pour l’annonce des partants en Russie, enchaîner ce type de prestations sera sans aucun doute salvateur pour Jawad El Yamiq dans l’optique de reprendre sa place dans la liste des 23. C’est tout le mal qu’on lui souhaite en tout cas.

Chady Chaabi
Vendredi 20 Avril 2018

Lu 544 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés