Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Basketball Africa League, une plateforme idoine pour l'éclosion des talents africains

Le Maroc sera représenté par l’ASS




Basketball Africa League, une plateforme idoine pour l'éclosion des talents africains
La future Basketball Africa League (BAL) constitue une plateforme idoine pour favoriser l'éclosion et le développement des talents dont regorge l'Afrique et créer des débouchés pour les joueurs professionnels, a affirmé, mercredi à Casablanca, Amadou Gallo Fall, président de la BAL.
Ce tournoi de 12 équipes dont l'AS Salé marquant la première participation de la toute puissante NBA à un championnat hors d'Amérique du Nord en lien avec la Fédération internationale de basket (Fiba) donnera naissance à un écosystème autour de la balle orange, offrant un cadre propice aux joueurs africains, qui seront moins enclins à quitter le continent grâce à ces conditions, a assuré M. Fall lors d'une conférence de presse destinée à promouvoir ce championnat qui sera lancé le 13 mars prochain à Dakar.
Les équipes qui s’affronteront lors de la saison inaugurale de cette ligue auront ainsi l'opportunité de porter haut leurs couleurs nationales et d'élever la BAL aux meilleurs standards internationaux pour le grand plaisir de leurs fervents supporters, a-t-il dit, ajoutant que six villes accueilleront les matches de la saison régulière, à savoir Le Caire, Dakar, Lagos, Luanda, Rabat et Monastir, alors que le "Final Four" (demi-finales à élimination directe et finale) est prévu à Kigali, la capitale rwandaise.
La BAL aura aussi un impact non négligeable sur l'activité touristique des villes concernées, qui bénéficieront des retombées positives notamment sur les secteurs de l’hôtellerie et du transport au fur et à mesure de l'encrage de ce championnat dans le paysage sportif au niveau continental, a-t-il estimé. De plus grâce à la diffusion des matches sur des chaînes de télévision en destination d'un public panafricain, ce nouveau produit suscitera indéniablement l'engouement des fans de la balle orange ainsi que de la diaspora africaine présente aux quatre coins du monde et qui s'est déjà familiarisée aux talents africains qui font sensation dans la NBA.
Les champions des ligues nationales de l’Angola, de l’Egypte, du Maroc, du Nigeria, du Sénégal et de la Tunisie ont été assurés de représenter leur pays lors de la saison inaugurale de la BAL. Les six autres équipes venant d’Algérie, du Cameroun, de Madagascar, du Mali, du Mozambique et du Rwanda ont poinçonné leur participation suite aux tournois de qualification de la BAL, organisés par la FIBA Afrique à travers le continent fin 2019.
La BAL débutera avec 12 équipes à travers l’Afrique divisée en deux conférences, chaque conférence se déroulant dans trois villes. Chaque équipe jouera cinq matchs de saison régulière.
Les quatre premières équipes de chaque conférence seront qualifiées pour les matchs éliminatoires à Kigali au Rwanda.

Samedi 29 Février 2020

Lu 1212 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif