Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Avec le recul de la banquise, les orques de plus en plus dans l'Arctique


Libé
Vendredi 24 Décembre 2021

Avec le recul de la banquise, les orques de plus en plus dans l'Arctique

Dans le clair-obscur de l'hiver polaire, le tournoiement de centaines de mouettes au-dessus des eaux d'un fjord de l'Arctique norvégien signale le festin d'un groupe de prédateurs.

Avec le recul de la banquise provoqué par le réchauffement climatique accéléré dans l'océan Arctique, les orques passent de plus en plus de temps dans ses eaux, élargissant leur zone de chasse de plus en plus au nord, selon des scientifiques.

En ce jour glacé dans le Grand Nord norvégien, 70 à 80 orques pointent leur grand aileron dans le vaste fjord de Skjervøy, rassemblées par clans familiaux d'une dizaine d'épaulards, dont des tout petits nés de l'année.

Les signalements, de plus en plus fréquents et septentrionaux, suggèrent que la redoutée "baleine tueuse" s'adapte au nouveau profil de l'océan Arctique, où la surface de la banquise se réduit dramatiquement.

"On a des retours de balise où on voit des orques qui au mois de novembre sont en mer de Barents, entre la partie est du Svalbard (au nord de la Norvège) et la terre François-Joseph (dans l'Arctique russe) donc clairement elles suivent la limite de la glace", explique à l'AFP Marie-Anne Blanchet, professeure à l'Institut polaire norvégien de Tromsø.

L'orque, dont la polyvalence lui permet d'aller dans presque toutes les mers du globe, s'offre de nouvelles proies arctiques comme le béluga et vraisemblablement certaines espèces de phoques vivant sur la glace, souligne la spécialiste.

Le phénomène est aussi lié au fait que le hareng, mets de choix de l'épaulard, migre lui aussi de plus en plus au nord, pour des raisons qui restent encore de l'ordre de l'hypothèse.

"Ce sont des prédateurs qui ont une grande capacité d'adaptation, donc ils sont opportunistes", souligne Mme Blanchet.

Ces nouveaux terrains de chasse créent aussi de nouveaux conflits entre l'animal (population mondiale estimée à 50.000) et l'homme, à des endroits où il n'était quasiment jamais observé.

Dans le fjord de la capitale groenlandaise Nuuk, quatre orques, ont ainsi été tuées fin novembre - ce qui n'est pas illégal au Groenland.

Selon une étude de l'université de Washington présentée début décembre, cette migration accrue des superprédateurs est la conséquence de la saison de plus en plus longue où l'océan Arctique est libre de glace.

Les orques sont plus souvent observées en mer des Tchouktches, entre l'Alaska et les côtes russes, selon l'étude, basée sur huit ans d'écoutes acoustiques.

Dans ce secteur, les orques s'attaquent de plus en plus aux baleines boréales, une espèce plus exposée par le recul de la banquise.

Ces attaques "vont probablement augmenter du fait des saisons plus longues d'océan libre de glace", soulignent les chercheurs américains.

L'Arctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste de la planète, pesant lourdement sur la taille de la banquise et les écosystèmes qui en dépendent.

En moyenne, l'étendue de la banquise arctique, qui est également de moins en moins épaisse, a reculé de plus de 13% par décennie au cours des quarante dernières années.

A la fin de l'été 2012, elle avait atteint son plus bas niveau enregistré, à 3,4 millions de kilomètres carrés, contre près du double dans les années 1980.



Lu 561 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS