Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Autorités, édiles et Lydec se concertent à propos des dégâts causés par les intempéries à Casablanca



Autorités, édiles et Lydec se concertent à propos des dégâts causés par les intempéries à Casablanca
La commission des services publics, du patrimoine et des prestations, relevant de la commune de Casablanca, a tenu, vendredi, une réunion d’urgence, pour examiner la situation suite aux pluies torrentielles qui se sont abattues sur la ville ces derniers jours. Dans une déclaration à la presse, en marge de cette réunion tenue à huis clos, le président de la commission des services publics, du patrimoine et des prestations, Ahmed Benboujida, a indiqué qu’en ces circonstances, la métropole connaît une mobilisation exceptionnelle des autorités et des élus pour évaluer les dégâts et faire face aux répercussions. Ainsi, il a été décidé de tenir cette réunion d’urgence de cette commission pour examiner la situation et voir si Lydec a bien honoré ses engagements au niveau des arrondissements relevant de la commune et les mesures mises en place pour faire face aux dégâts. Cette réunion permet également d’échanger avec les responsables de Lydec sur les points faibles et les points forts de la gestion après 23 ans d'existence dans le cadre de la gestion déléguée qui la lie à la commune et pour éviter les inondations. Pour sa part, le DG de Lydec, Jean Pascal Darriet, a indiqué dans une déclaration similaire que cette réunion est dédiée à l’examen des répercussions des pluies torrentielles qui se sont abattues sur la ville durant les trois derniers jours, ajoutant qu’il était important d’informer les élus et la commission compétente sur ce qui a été fait durant ces trois jours. Il a également fait savoir que Lydec n’a ménagé aucun effort pour faire face à ces intempéries, exprimant sa solidarité avec les citoyens en ces moments difficiles. Actuellement, le défi réside en la présence permanente sur le terrain, a-t-il dit, précisant que 500 agents sont mobilisés et 50 pompes déployées pour limiter les dégâts. Il a, par ailleurs, rappelé que les préparatifs commencent en octobre etse poursuivent toute l'année, notamment en matière d'entretien pour préparer la saison des précipitations, ajoute-t-il. Selon lui, le devoir de Lydec est de continuer à travailler même durant les moments difficiles pour limiter les dégâts, soulignant que la société œuvre depuis trois jours sur le terrain afin de répondre aux revendications des populations. S'agissant des dégâts auxquels les habitants de la ville ont fait face, Pascal Darriet a souligné que les réclamations seront traitées au cas par cas. Une réunion d'urgence a été tenue plutôt dans la journée au siège de la wilaya de la région de Casablanca-Settat consacrée à l'examen des impacts des fortes pluies qu'a connues la ville et les mesures rapides et futures à prendre pour éviter que leurs effets ne se reproduisent pas à l'avenir. Un communiqué de la wilaya de la région a indiqué que lors de la réunion, à laquelle ont pris part le wali secrétaire général du ministère de l'Intérieur, le wali directeur général des collectivités territoriales, le wali de la région de Casablanca-Settat, le général de division directeur général de la Protection civile, le gouverneur directeur général de l'Agence urbaine de Casablanca, le gouverneur directeur des réseaux publics locaux, le gouverneur chargé de la gestion des risques au ministère de l'Intérieur, le président du conseil de la commune de Casablanca, le directeur général de la société Lydec et les représentants des services et des organismes concernés, il a été procédé à l'examen des différents aspects liés à ces précipitations au niveau des sites et des points affectés, leurs conséquences sur les infrastructures et leurs impacts sur la population.

Libé
Lundi 11 Janvier 2021

Lu 238 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS