Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Antonio Guterres appelle le Polisario à se retirer de la zone tampon

Le Secrétaire général de l’ONU recommande la prorogation du mandat de la MINURSO




Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a recommandé, dans son dernier rapport au Conseil de sécurité sur le Sahara, rendu public mercredi, la prorogation de 12 mois jusqu’au 30 avril 2019, du mandat de la mission onusienne au Sahara (MINURSO).
«Je recommande que le Conseil proroge le mandat de la MINURSO de 12 mois supplémentaires jusqu’au 30 avril 2019», a-t-il indiqué dans son rapport, appelant l’Algérie à «faire d’importantes contributions au processus politique» et à augmenter son engagement dans le processus de négociations.
Il a également souligné qu’à l'ère de l'interdépendance mondiale, «les conséquences socioéconomiques, humanitaires et sécuritaires de ce conflit prolongé pèsent lourdement sur l'intégration régionale et sous-régionale».
A cet égard, le chef de l’ONU, rappelant le soutien du Conseil de sécurité à son appel en avril 2017 à la relance du processus de négociation «avec une nouvelle dynamique et dans un nouvel esprit», a exhorté les parties à continuer à travailler avec son nouvel Envoyé personnel «dans ce nouvel esprit et cette dynamique et à s'engager véritablement dans le processus de négociation conformément aux directives établies par les résolutions du Conseil de sécurité».
Antonio Guterres a tenu à faire mention, dans son rapport, du discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion du 42ème anniversaire de la Marche Verte, notamment le passage dans lequel le Souverain affirme que «sur le plan international, le Maroc maintient l’engagement qu’il a fait d’adhérer à la dynamique actuelle voulue par le Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies et à coopérer avec son Envoyé Personnel».
Le rapport note ainsi que l’engagement du Royaume repose sur les principes et les fondamentaux de la position marocaine, notamment, le rejet de tout règlement de l’affaire du Sahara en dehors de la pleine souveraineté du Maroc sur son Sahara, et dans le cadre de l’Initiative d’autonomie; l’appel aux parties à l’origine de ce conflit monté de toutes pièces d’assumer pleinement leur responsabilité pour parvenir à une solution; le respect du Conseil de sécurité comme seule instance internationale chargée de superviser le processus de règlement et le refus de toute proposition obsolète visant à écarter le plan de règlement des paramètres référentiels retenus.
Le Secrétaire général a indiqué que le Souverain a souligné que le Maroc ne restera pas «les bras croisés à attendre que soit trouvée la solution souhaitée», mais poursuivra l’action engagée pour «stimuler le développement de nos provinces du Sud».
Dans ce sens, le rapport d’Antonio Guterres fait remarquer que les investissements marocains au Sahara «se poursuivent et de nombreux projets ont été mis en œuvre ou annoncés».
Il a, par ailleurs, réitéré la position ferme de l’ONU quant à la présence du Polisario dans la zone de Guerguerat.
Dans son rapport au Conseil de sécurité, il réaffirme, en effet, «son appel du 6 janvier 2018, pour que le trafic commercial et civil ne soit pas entravé et qu’aucune action ne soit menée qui pourrait constituer un changement dans le statu quo de la zone tampon».
Son rapport répond ainsi, de la manière la plus claire, aux assertions relayées tout au long de l’année, par les autres parties sur l’existence de soi-disant «territoires libérés».
Le Secrétaire général, tout en appréciant l’action mesurée du Maroc, appelle le Polisario «à se retirer de la zone tampon comme il l’a fait en avril 2017».
Il convient de souligner que le document enterre définitivement les plans antérieurs, caducs et inapplicables, notamment le référendum puisqu’il confirme l’objectif du processus politique qui est de parvenir «à une solution politique sur la base des orientations données par les résolutions du Conseil de sécurité» depuis 2007.
A cet égard, le rapport s’érige en confirmation du réalisme et de l’esprit du compromis comme paramètres de la solution politique.
Ainsi, dans le paragraphe 78, le Secrétaire général a rappelé «que le Conseil de sécurité l’a chargé de faciliter les négociations entre les parties de bonne foi tenant compte des efforts déployés depuis 2006 et de travailler avec réalisme et esprit de compromis».
Ce sont là les deux paramètres déjà introduits par l’ancien Envoyé personnel, Peter Van Walsum, qui a exigé de se départir des options extrêmes pour parvenir à une solution politique mutuellement acceptable recommandée par le Conseil de sécurité.
Le rapport fait état, dans ce cadre, de la marche de développement que connaissent les provinces du Sud, en mettant en avant le caractère «pacifique» de la vie publique dans la ville de Laâyoune notamment, au même titre que la «poursuite des investissements au Sahara, avec la mise en oeuvre ou l’annonce de nombreux projets».
Notons aussi que le paragraphe 19 du rapport se réfère à la position exprimée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale qui a affirmé «l’engagement continu du Maroc pour une solution politique basée sur l’Initiative d’autonomie de 2007, en réitérant que le règlement du conflit nécessitera l’implication de l’Algérie» dans le processus.

Vendredi 6 Avril 2018

Lu 1304 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés