Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abderrahim Bourkia : En ces temps de crise sanitaire, les ultras et les supporters sont incapables de vivre à fond leur passion


​Le journaliste, sociologue et responsable de la filière "Sciences politiques et gouvernance" à Mundiapolis, Abderrahim Bourkia, répond aux questions de la MAP sur les effets de l'absence des ultras des stades, dans le cadre des mesures de restriction imposées pour limiter la propagation du coronavirus, ainsi que sur les nouveaux modes pour encourager leurs équipes à distance.



Abderrahim Bourkia : En ces temps de crise sanitaire, les ultras et les supporters sont incapables de vivre à fond leur passion
Quelles sont les nouvelles créations des ultras pour supporter leurs équipes à distance ?
En ces temps de crise sanitaire, les ultras et les supporters les plus fervents sont malheureux et incapables de vivre à fond leur passion et endurent une situation inédite et difficile. Certes, les supporters ne vont plus au stade, mais ils restent mobilisés derrière leur club via des actions concrètes, soit formulées directement dans des banderoles déployées devant les locaux du club ou une présence dans les réseaux sociaux. Ces espaces sont très prisés par les supporters et les ultras pour suivre les actualités des clubs et surtout faire des commentaires des résultats, des recrutements... Dans le cadre de l’usage des sites et réseaux sociaux, les supporters rentrent en interaction "à distance". D’abord, certains supporters font des montages en vidéo ou en image sur les rivaux, se moquant de leur déboire, et pour les montrer dans des positions insolites, les autres antagonistes ripostent et puis les discussions s’animent et n’en finissent pas. La guerre médiatique des supporters ne s’arrête pas et chaque jour un lot de vidéos et de photos est soumis aux commentaires des usagers de la Toile. L’interaction entre les groupes et les supporters rivaux se prolonge.

Que pensez-vous du volet solidaire dévoilé par certains ultras à travers la collecte de dons et le lancement des campagnes de solidarité ?
Les ultras ne sont pas déconnectés de ce qui se passe autour d’eux. Ils en font partie et en ces temps difficiles, l’élan de solidarité s’est traduit par des actions concrètes qui montrent l’autre visage des supporters. En effet, les supporters au Maroc, entre autres, ont participé à la collecte de dons en faveur des personnes nécessiteuses et ont distribué des denrées alimentaires aux plus démunis.

Comment le mouvement ultra s'est-il adapté à la nouvelle situation ?
L’activisme ultra s’est déjà bien adapté à la situation. C’est vrai qu’ils sont en "manque" d’être au stade qui est désormais leur vraie place. Cependant, leur mobilisation est toujours de mise dans les discussions entre familles et amis et sur les réseaux sociaux.

Propos recueillis par Bassma Rayadi (MAP)

Libé
Jeudi 19 Novembre 2020

Lu 375 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Novembre 2020 - 17:00 L'Argentine en larmes

Mercredi 25 Novembre 2020 - 17:00 Neymar refait enfin le show en Ligue des champions