Abandon du projet de voiture solaire "Sion"


Libé
Lundi 6 Mars 2023

Abandon du projet de voiture solaire "Sion"
La voiture "Sion", auto-rechargeable à l'énergie solaire, qui aurait dû rouler sur les routes d'Europe dès 2024, ne verra finalement pas le jour, a indiqué le constructeur automobile Sono Motors dans un communiqué vendredi.

"Sono Motors s'engage à se concentrer exclusivement sur l'activité solaire pour les clients B2B et a mis fin au programme de voitures particulières de Sion", a indiqué la start-up, qui abandonne son projet mené depuis 2022.
Sono Motors prévoyait la construction d'une flotte de voitures familiales à la carrosserie noire, couvertes de 456 cellules photovoltaïques pour offrir de l'autonomie supplémentaire.

L'entreprise se prévalait d'une autonomie de 305 km pour chaque voiture, grâce à une batterie électrique ainsi que d'une autonomie supplémentaire de 112km en moyenne par semaine grâce à l'énergie solaire.

Sono Motors va finalement se concentrer uniquement sur l'intégration de sa technologie solaire sur des véhicules tiers. Elle compte parmi ses clients Mitsubishi Europe, Chéreau et deux filiales de Volkswagen.

La décision a été motivée par "l'instabilité persistante des marchés financiers", a expliqué M. Hahn, alors que l'essentiel de ses dépenses concernent le programme Sion.

La start-up munichoise va revendre le programme, et ainsi licencier 300 employés. Introduit en bourse de New York en 2021, ce fournisseur de solutions de mobilité solaire, notamment des panneaux solaires pour la carrosserie déclare compter sur 23 clients de l'industrie du transport et emploie 418 personnes dans le monde, dont 70% d'ingénieurs.

"Ce fut une décision difficile et malgré plus de 45.000 réservations et précommandes pour le Sion, nous avons été contraints de réagir à l'instabilité persistante des marchés financiers et de rationaliser nos activités", a déclaré Laurin Hahn, PDG de Sono Motors.
La moitié des clients qui avaient réservé leur Sion avaient déjà versé un acompte moyen de 2.225 euros, qui devait permettre de financer le développement du modèle.

Pour les indemniser, Sono Motors à annoncé un plan de remboursement en "plusieurs versements", ainsi qu'un "bonus" reversé "au cours des deux prochaines années".
Le tarif final de la voiture devait s'élever à 25.000 euros. La jeune marque envisageait d'en produire plus de 250.000 au cours des 6 prochaines années.

Cet échec, malgré une aide financière de l'Union européenne, illustre les difficultés de ce secteur de l'industrie automobile à émerger. Le mois dernier, la start-up hollandaise Lighyear annonçait elle aussi la fin de son projet de berline solaire.


Lu 1520 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe










L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        





Flux RSS
p