Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Trois projets primés lors du challenge EDF Pulse Africa Tour Maroc

Accompagner des innovateurs africains engagés pour le développement énergétique




Trois projets ont été primés lors du challenge "EDF Pulse Africa Tour Maroc", étape marocaine du concours d'innovation EDF Pulse Africa, une compétition visant à révéler et à accompagner des innovateurs africains engagés pour le développement énergétique du continent.
Organisé conjointement par EDF Group et Emlyon business school campus Casablanca, ce challenge, créé en 2017, ambitionne de soutenir la dynamique entrepreneuriale en Afrique avec deux objectifs, à savoir identifier des partenaires potentiels en dénichant les pépites technologiques du continent et soutenir l'innovation en associant les entrepreneurs locaux au développement d’offres innovantes.
La start-up marocaine Azolis (catégorie Production électrique off-grid) a été désignée comme lauréat du premier "EDF Pulse Africa Tour Maroc". Elle a proposé des batteries intégrant un BMS (Battery Management System) avec "Active Balance" qui permettent d'augmenter leur performance par une durée de vie triplée, d'améliorer leur résistance à la poussière et aux fortes températures. Cette batterie de petite taille permet d'améliorer le déploiement de système de kits solaires on-grid et off-grid en site isolé, rapporte la MAP.
Le Prix coup de cœur a été remporté par Winsol (catégorie Production électrique off-grid), une plateforme proposant un système de générateur électrique hybride entre panneau photovoltaïque et éolienne. Cette solution 2 en 1, exploitant deux énergies renouvelables, provenant du soleil et du vent, produit une énergie électrique à haut rendement même dans les conditions non favorables. 
Le Prix coup de pouce est revenu à Farasha Systems (catégorie Production d'usages et de services électriques) qui fournit aux développeurs et exploitants de centrales ENR (énergies renouvelables), des drones fonctionnant à l'énergie solaire pour l'inspection de centrales électriques. Les drones sont dotés d'un système hardware permettant l'acquisition de données provenant des champs solaires et éoliens. Ces données sont classées, traitées, archivées et affichées sur une plateforme digitale permettant aux opérateurs des centrales une gestion optimale de leurs coûts d'exploitation et de maintenance, en contribuant également à réduire fortement l'empreinte écologique.
"Si les objectifs du concours EDF Pulse Africa sont toujours les mêmes, nous ne cessons d'innover pour diversifier les modalités de ciblage de projets pour s’assurer le plus en amont possible de l’adéquation entre la nature des projets, les besoins de l’économie locale et les activités d’EDF dans la région", a relevé, à cette occasion, Mario Bernardo, responsable zone Afrique du Nord et président du jury EDF Pulse Africa.
"Cette édition marocaine a révélé l’immense potentiel des start-up du pays. Nous sommes fiers d’encourager ces entrepreneurs marocains, qui ont pu mettre en place des projets ambitieux dont les fondements feront partie des solutions énergétiques de demain", a-t-il jugé.
Pour sa part, le directeur général de l'Agence marocaine de l'efficacité énergétique (AMEE) Said Mouline a mis en relief le rôle de l'innovation et de l’efficacité énergétique dans le développement économique de l’Afrique en générale et du Maroc en particulier, tout en se félicitant du niveau prometteur des projets marocains en compétition.
"La promotion de l’efficacité énergétique au Maroc revêt une importance primordiale. C'est un pilier sur lequel s’appuie le développement économique du pays", a-t-il indiqué.
De son côté, le directeur des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique au ministère de l’Énergie, des Mines et du Développement durable, Mohamed Ouhmed, a souligné la place qu'occupe la recherche-développement et l'innovation dans le modèle énergétique marocain basé essentiellement sur le développement des énergies renouvelables et le renforcement de l'efficacité énergétique.
"On est tous convaincu que le driver majeur de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique est l’innovation technologique, et aujourd'hui, tous les pays, notamment africains, sont acculés à intensifier davantage leur coopération dans le secteur de l'énergie, en vue d’asseoir progressivement des mécanismes d’échange et de mutualisation en matière de recherche et d’innovation", a-t-il fait savoir.
Pour l'édition 2019 du challenge, EDF a lancé "EDF Pulse Africa Tour", une tournée africaine visant à sélectionner des candidats au plus près du terrain dans 7 pays du continent. Le lauréat de chaque édition nationale se verra attribuer une place dans la grande finale qui se tiendra à Paris en novembre.
Pour la finale marocaine, neuf start-up avaient été sélectionnées proposant des solutions énergétiques dans trois catégories : production électrique off-grid, usages et services d’électricité et accès à l’eau grâce à l’électricité (agriculture et eau potable) qui ont présenté leurs projets devant un jury d’experts.

Vendredi 6 Septembre 2019

Lu 867 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com