Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Scandale immobilier à Essaouira




Encore une fois, l’immobilier se trouve au cœur d’un scandale impliquant une entreprise chargée de la réalisation d’un projet de logements économiques à Essaouira. 
Cette fois-ci, il s’agit d’un responsable commercial arrêté il y a quelques jours suite à des plaintes pour arnaque déposées par une amicale et des particuliers.
« J’ai payé cent mille dirhams à la société depuis 2017 pour bénéficier d’un appartement dans le projet Nessma pour les logements économiques. Après presque trois ans, je n’ai pas encore signé de contrat ni réceptionné mon appartement. Pire encore, ledit appartement a été attribué à un autre bénéficiaire en 2009 », a déclaré à la presse une victime tout en réclamant le produit dont elle a déjà payé le prix.
Elle n’est pas la seule d’ailleurs. D’autre citoyens ont également versé des avances à la société pour un produit immobilier déjà attribué à d’autres bénéficiaires.
L’Amicale du logement économique des fonctionnaires à Essaouira s’est portée partie civile dans cette affaire par le biais d’une plainte déposée depuis février 2020 contre ledit responsable commercial et l’entreprise chargée de la réalisation du projet .
Ladite amicale condamne des pratiques frauduleuses liées à la gestion de ce projet tout en réclamant la livraison immédiate des appartements aux bénéficiaires dont nombre d’entre eux ont déjà rendu l’âme depuis plusieurs années.
Des efforts de médiation ont été déployés depuis plusieurs années par les autorités locales en vue de débloquer la situation qui ternit l’image du secteur immobilier à Mogador.
Le projet Nessma pour les logements économiques fait partie du programme lancé en vue d’assurer un produit immobilier social ne dépassant pas les 140.000 DH en faveur des petits fonctionnaires. Il est constitué de deux tranches dont les bénéficiaires sont identifiés depuis fort longtemps.
 

Abdelali Khallad
Lundi 22 Juin 2020

Lu 1303 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Novembre 2020 - 17:00 140.250 élèves du privé ont basculé vers le public

Dimanche 1 Novembre 2020 - 20:24 Une nouvelle génération de titres de séjour