Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Nombre record de contaminations en Jordanie, manifestation à Amman



La capitale jordanienne Amman a connu lundi sa deuxième soirée consécutive de manifestations alors que le pays a enregistré un nombre record de cas de Covid-19, avec près de 10.000 nouvelles contaminations. Aux cris de "A bas la loi d'urgence", "La Jordanie n'est pas pour les corrompus", "A bas le gouvernement", environ 400 personnes, jeunes pour la plupart, ont défilé dans le centre-ville avant de se heurter à un barrage de police, a constaté un vidéaste de l'AFP. Les manifestants ont incendié des pneus et des poubelles puis ont jeté des pierres sur les policiers, qui ont riposté en utilisant des grenades lacrymogènes. Des manifestations ont également eu lieu à Madaba (sud d'Amman) et à Irbid (nord), selon des vidéos postées par des manifestants. Ces manifestations ont lieu dans un contexte de tensions dans le royaume. Les décès samedi de sept malades du Covid-19 en réanimation dans un hôpital près d'Amman, à la suite d'une panne d'oxygène, ont provoqué la colère de la population. Le roi Abdallah II a affirmé lundi, selon le Palais royal, que "la perte de vies humaines par négligence était inacceptable". Par ailleurs, les manifestants sont mécontents du couvre-feu instauré à 19H00 pour lutter contre la pandémie et qui paralyse, selon eux, l'activité économique et met au chômage beaucoup de travailleurs journaliers. "Les gens en ont marre, ils veulent travailler et gagner de l'argent. Ce couvre-feu nocturne ne sert à rien", a affirmé à l'AFP Mohammad Al Saoud, un employé de 30 ans. "On veut la fin de la loi d'urgence et protester contre ce qui s'est passé à (l'hôpital de) Salt. Nous voulons vivre", a-t-il ajouté. Le ministère de la Santé a rapporté lundi 9.417 nouvelles infections, un record depuis le début de la pandémie. Au total, 486.470 cas de coronavirus ont été officiellement recensés depuis mars 2020 en Jordanie, dont 5.428 décès. Avant la manifestation, le gouvernement a publié un communiqué pour souligner que face "à la situation épidémiologique critique, sa priorité était de protéger la vie et la santé des citoyens et c'est pourquoi il fallait faire respecter la loi". Le roi Abdallah II a quant à lui dit "comprendre les difficultés auxquelles étaient confrontés les Jordaniens" et que la Jordanie allait "surmonter les circonstances exceptionnelles que traversent le pays".

Libé
Mardi 16 Mars 2021

Lu 451 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS